Jacques Igalens/ Toulouse Business School « Think and create »

Depuis la fin du mois d’avril, Jacques Igalens est le nouveau directeur de Toulouse Business School. Déjà Directeur de la recherche et enseignant dans l’établissement, cette nomination constitue une nouvelle étape dans sa carrière professionnelle et représente un défi que Jacques Igalens aborde avec détermination.

La gestion, le commerce, Jacques Igalens en est imprégné depuis sa plus tendre enfance. Né à Montauban, en Tarn-et-Garonne, ses parents étaient commerçants, « vendeurs de tissus dans la rue principale de Montauban » précise-t-il. Après quelques années à grandir dans la quiétude montalbanaise, il intègre lors de sa dixième année une école militaire à Aix-en-Provence. Il poursuit ses études secondaires à Pierre de Fermat à Toulouse. Pour résoudre le choix cornélien qui se pose entre deux directions après son bac, il part à Paris intégrer l’École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales (ESSEC) mais aussi Sciences Pô. Comme il l’explique : « à 20 ans j’ai hésité et à 26, je me suis décidé ». Ce sera les sciences de gestion, un choix qu’il fait par goût et qu’il ne regrettera pas. Mais avant de poursuivre dans cette voie, Jacques Igalens doit effectuer son service militaire. Une expérience qu’il accomplit en service civil et qui l’amène à Alger, où il enseigne la gestion. De retour en France, il se laisse tenter par une activité de consultant. En parallèle, un peu comme si la recherche lui manquait, il s’engage dans la préparation d’une thèse de Doctorat Sciences de gestion à Montpellier. En 1981, sa thèse est soutenue, l’aventure entrepreneuriale commence. Il crée une société de consultant en gestion de Ressources Humaines.

 

« La retraite, le plus tard possible »

A la fin des années 80, il retourne à la fac, à l’Université des Sciences Sociales de Toulouse. Cette fois-ci pour enseigner : il est professeur de Gestion en Ressources Humaines. Le Docteur en Sciences de Gestion devient rapidement Directeur de l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) de Toulouse, puis Directeur d’une école doctorale, membre du Conseil d’administration de l’Université Toulouse1, entre autres responsabilités, universitaires pendant vingt-deux ans. Il est aujourd’hui Professeur des Universités à disposition. Son histoire avec l’école de commerce toulousaine, appelée aujourd’hui Toulouse Business School, se tisse déjà depuis quelques années, l’infatigable professeur en assumait déjà la direction de la Recherche lors de sa nomination. Passionné, Jacques Igalens explique : « j’aime la gestion, celle des Ressources Humaines, la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences (ndlr : GPEC), c’est vraiment par goût ». Sa pensée, ses réflexions, il les couche dans des ouvrages, il en existe plus d’une vingtaine dont bon nombre sont des références en la matière. Mais l’homme est humble et ne s’étale pas sur le chapitre. Le chercheur est prolixe, quoi de plus surprenant pour un bibliophile ! Son regard est droit, franc, une certaine curiosité l’anime. A travers celui-ci, on devine son appétit de connaissance et une nécessité de créativité. Deux leitmotivs qui l’ont toujours accompagné, comme une marque de fabrique. Presque une dualité que l’alternance de ses vies professionnelles illustre, au même titre qu’une  maxime qu’il affectionne particulièrement « Think and create ».

Pour ce nouveau directeur, « la situation des écoles de commerce n’est pas simple, la concurrence est internationale », un défi dans lequel il s’engage avec détermination ! Le travail n’effraie pas ce jeune sexagénaire qui assure qu’il prendra « la retraite, le plus tard possible ».

Marie-Aagnes Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.