Ivo Danaf: De l’optimisme, du travail et beaucoup de passion

Depuis le mois de mars 2013, Ivo Danaf assure la Présidence de l’Union des Métiers et des Industries Hôtelières de la Haute-Garonne (UMIH 31). Pour celui qui se destinait à une carrière d’avocat, ce qui ne devait être que temporaire est devenu un métier passion. Portrait.

« En sortant de la faculté de Droit, une maîtrise de Droit des affaires en poche, je me suis inscrit à l’école d’avocat. En attendant, avec un ami, nous avons décidé de monter un petit restaurant à côté de la fac : le Fief ». C’est ainsi qu’en 1992 débute la carrière d’Ivo Danaf dans la restauration. Un essai transformé. Rapidement après, l’entrepreneur renouvelle l’expérience avec un autre ami, cette fois-ci en plus grand  et en associant au même endroit un restaurant et une discothèque, il lance la Strada rue Gabriel Péri. Fort d’un grand relationnel, les contacts se multiplient et les opportunités s’enchaînent. L’aventure se poursuit donc, dans un rythme presque effréné, Ivo Danaf reprend la « Pinas Compagnie » à Saint Cyprien qu’en 2000 il transforme en « Theatro ». Un an plus tard, il fonde la discothèque le « Purple », puis le « 7 » rue Denfert Rochereau en 2003. Cinq ans plus tard, c’est au tour du « Cinecita » de voir le jour… Si, au départ, il crée ses établissements avec des amis, à partir du « Theatro », c’est seul qu’il poursuit son chemin. Tout ce temps, la passion du Droit ne le quitte pas, d’ailleurs, pour lui « le Droit mène à tout, on le pratique tous les jours dans nos métiers, pour les contrats, les baux, les relations avec les fournisseurs. C’est comme un compagnon de route. » D’ailleurs le quadragénaire, sans pour autant exprimer de regret, n’exclut pas de revenir plus tard à cette passion pour le juridique : « Je n’ai pas de regrets, je suis encore jeune et je terminerai peut-être ma vie là-dedans » confie-t-il.

 

Coordonner toutes les branches du secteur

Déjà engagé dans le syndicat de l’Union des Métiers et des Industries Hôtelières de la Haute-Garonne, à la présidence de la branche discothèque de l’institution, c’est presque naturellement que ses confrères l’élisent à la présidence du principal syndicat professionnel du secteur le 20 mars dernier. Le jour de son anniversaire d’ailleurs, comme un signe. Succédant ainsi à Guy Pressenda, le nouveau pilote de UMIH 31 aborde cette nouvelle responsabilité avec détermination et sérénité : « j’étais déjà président de la branche discothèque. Dans cette voie, je trouve une grande satisfaction d’un point de vue intellectuel d’abord. Et surtout le plaisir de pouvoir apporter de l’aide à l’Autre et de pouvoir construire quelque chose de positif dans un métier et un secteur confrontés à de plus en plus de difficultés. » Pour lui, l’engagement syndical « est une vocation, car on ne peut pas faire cela sans aimer l’Autre. » S’avouant optimiste de nature, Ivo Danaf reste objectif et pragmatique, il sait que l’avenir du secteur est rempli de défis. « Je vais m’occuper de la représentation syndicale auprès des institutionnels et de la coordination de toutes les branches de notre secteur pour un travail collectif et constructif. » Une feuille de route bien remplie pour ce passionné de ski et de cigares qui ne ménagera pas ses efforts pour fédérer et accompagner au mieux les quelque 800 entreprises adhérentes et 12 000 professionnels que regroupe le syndicat des professionnels de l’hôtellerie, la restauration, les bars brasseries, les discothèques et traiteurs de la Haute-Garonne.

 

Marie-Agnès Espa

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.