/ ITrust A l’assaut du marché mondial

ITrust, cabinet d’expertise et éditeur en sécurité informatique toulousain, est devenu en cinq ans un référent régional et national, notamment grâce à son logiciel Ikare. Convaincu par la start-up, l’Etat français l’a intégré dans son programme d’investissements d’avenir, permettant à l’entreprise d’entrevoir un développement international.

 

«Nous sommes des pirates informatiques !» Pas de panique, ITrust pénètre les systèmes de ses clients pour mieux les protéger de toutes intrusions malveillantes. Cabinet d’expertise informatique en premier lieu, la start-up fondée en 2007, a maintenant décidé de produire sa propre solution de protection informatique. Commercialisé en janvier dernier, le nouveau logiciel Ikare est le seul scanner de vulnérabilité entièrement développé en France. «Si nous pratiquons encore des audits intrusifs pour nos clients, la majorité des revenus de l’entreprise est aujourd’hui issue de ce produit», explique Jean-Nicolas Piotrowski, fondateur d’ITrust. Cette transition, réalisée avec l’aide d’Oseo, s’est faite en douceur car il aura fallu démontrer aux entreprises déjà clientes, que le produit de protection des systèmes informatiques était plus efficace et avantageux que les prestations régulières de maintenance sécuritaire, et en convaincre de nouvelles. «Ce changement de modèle nous a paru évident aux regards de l’état du marché toulousain et, il y a quatre ans, du Plan Power 8 d’Airbus qui nous ont fait prendre conscience que l’expertise de haut niveau deviendrait plus difficile à vendre», précise Jean-Nicolas Piotrowski. Et ce virage aura été bénéfique pour l’entreprise puisqu’elle dégage ainsi des marges beaucoup plus importantes, lui permettant une croissance fulgurante et l’ouverture de son capital à deux nouveaux actionnaires, dont le Crédit Agricole qui s’engage auprès d’ITrust à hauteur de 300 000 euros environ.

 

Une croissance fulgurante

 

«Notre évolution est en réalité du jus de cerveau, puisque nous avons automatisé, par la commercialisation d’un produit, les prestations que nous dispensions», avoue Jean-Nicolas Piotrowski. Dix fois plus efficace qu’un firewall ou qu’un antivirus classique, Ikare pourrait être intégré communément dans les entreprises de plus de 50 salariés, ce qui ouvre un marché potentiel très important. Vendu, en un an, à vingt-deux entreprises telles Pierre Fabre, la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, EADS/ATR, Nutrition Santé, ou encore Bull, le logiciel devrait s’attaquer au marché européen estimé actuellement à 800 millions d’euros sur cinq ans. A ce jour, ITrust est la seule entreprise à fournir cette technologie en Europe, «les autres sont Américains», précise Jean-Nicolas Piotrowski. L’année à venir sera donc consacrée à la constitution d’un marché d’exportation.

ITrust est aujourd’hui reconnue nationalement puisque l’Etat, dans le cadre des investissements d’avenir, vient d’allouer 1 million d’euros à la start-up afin qu’elle développe son produit destiné à protéger le Cloud français. Dans cette optique, ITrust travaille en collaboration avec l’IRIT pour intégrer une nouvelle technologie d’analyse comportementale qui sera insérée dans sa solution informatique déjà existante et qui vise à détecter des virus inconnus, avant qu’ils ne se propagent.

Aux vues de cette rupture technologique, ITrust souhaite, dès la commercialisation de son nouveau produit, inonder le marché américain, «qui ouvre ainsi des possibilités de croissance énorme», estime le fondateur de la start-up. Le développement d’ITrust est donc significatif et ses ambitions ne le sont pas moins : «Aujourd’hui, ITrust emploie quinze salariés et dégage 400 000 euros de chiffre d’affaires, mais dans cinq ans, nous espérons pouvoir embaucher une vingtaine de personnes supplémentaires et atteindre un CA de six millions d’euros», termine Jean-Nicolas Piotrowski.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.