Insee Midi-Pyrénées Les grandes entreprises regroupent 31% des emplois

Suite au dernier décret concernant les critères permettant de déterminer la catégorie d’appartenance d’une entreprise pour les besoins de l’analyse statistique et économique, les sociétés du secteur marchand sont désormais classées en fonction de leur taille. Ainsi, il apparaît que 198 grandes entreprises concentrent 31% des emplois en Midi-Pyrénées.

 

Désormais, les critères de classement des entreprises ne s’effectueront plus sur une base juridique mais plutôt économique qui prendra en compte l’organisation en groupe. Ainsi ressortent quatre catégories, à savoir les micro-entreprises, les PME, les entreprises de taille intermédiaire (ETI) et les grandes entreprises. Cette nouvelle classification est issue du croisement du nombre de salariés employés à plein temps, du chiffre d’affaires généré par l’établissement et du bilan. Les critères ayant évolué, la concentration du système productif est aujourd’hui visible notamment dans les 198 grandes entreprises implantées dans la région. 31% des salariés y sont employés en Midi-Pyrénées contre 15% avec l’ancien système de classification. Au sein de cette catégorie existent deux types de sociétés, celles qui fonctionnent par réseau tels les banques, les transports, les télécommunications ou l’énergie, et celles qui agissent sur l’économie régionale comme la construction aéronautique et spatiale, le génie civil, les services informatiques ou les activités scientifiques et techniques. Parmi ces sous-catégories, 1/3 appartiennent à des groupes étrangers, regroupées essentiellement en Haute-Garonne. Après les grandes entreprises, qui concentrent donc la majorité des travailleurs en Midi-Pyrénées, viennent les ETI qui elles regroupent 20% des salariés, essentiellement dans les secteurs industriels, mais aussi le commerce de gros et les activités informatiques. Au niveau national, 67 ETI positionnent même 80% de leur effectif dans notre région.

 

28% des salariés dans les PME

 

Les 7 400 petites et moyennes entreprises régionales, détenues à seulement 4% par des groupes étrangers, emploient elles, 28% des salariés et gardent un lien fort avec le territoire sur lequel elle se trouve et les activités qui y sont présentes (construction, commerce, immobilier, transport et hébergement). Et si les PME sont proportionnellement bien réparties sur l’Hexagone, la Haute-Garonne semble quelque peu en retrait. Quant aux micro-entreprises, dans lesquelles travaillent 22% des travailleurs de la région, elles évoluent en étroite collaboration avec l’économie locale en développant essentiellement leurs activités autour de l’hébergement, de la restauration, la construction, les services à la personne, le commerce de détail, la réparation automobile et l’immobilier. Mais le poids des emplois au sein de ce type d’entreprises serait bien plus important si les non-salariés, autrement dit les chefs d’entreprises, étaient pris en compte. Et là encore, la Haute-Garonne reste en marge par rapport au reste du territoire en ne regroupant que 146 600 d’entre elles.

Contrairement à l’ancienne approche, la nouvelle classification qui induit un changement de la définition même de l’entreprise met ainsi en exergue une concentration accrue du tissu productif, mais également une diminution du poids des PME et ETI en Midi-Pyrénées, tout en précisant qu’1/3 des salariés de la région travaillent aujourd’hui dans les grandes entreprises.
 
 

Séverine Sarrat

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.