Immobilier d’entreprise L’OTIE présente le bilan du premier trimestre 2012

L’Observatoire Toulousain d’Immobilier d’Entreprise a présenté, le 19 avril dernier, un «Point Marché» de l’immobilier d’entreprise toulousain pour exposer les dernières analyses du marché de bureaux et locaux d’activité de l’agglomération toulousaine.

Dans notre dossier du mois de Mars «Spécial Immobilier», nous avions dressé un portrait de 2011, une année où le secteur est parvenu à se maintenir à Toulouse. L’Observatoire Toulousain d’Immobilier d’Entreprise communique son bilan du premier trimestre 2012. Ces bilans sont basés sur les données transmises par enquête auprès de commercialisateurs membres de l’OTIE, auprès des collectivités locales, le recueil des transactions réalisées en direct par les promoteurs et les investisseurs et le recensement des transactions publiées dans la presse.
Pour ce premier trimestre de l’année, l’évolution des surfaces commercialisées de bureaux, par rapport aux premiers trimestres des années précédentes, poursuit la reprise amorcée en 2011, surtout pour l’ancien. Les grandes transactions maintiennent leur niveau et la demande de petites surfaces conserve son dynamisme. Le stock de bureaux immédiatement disponible connaît pour sa part un léger fléchissement par rapport au dernier trimestre 2011. L’offre de m² de bureaux est d’ailleurs globalement en baisse sur l’agglomération,exception faite de Balma Gramont. 28 249 m² ont été commercialisés dont la moitié sur la commune de Toulouse. La surface moyenne des transactions est de 487 m². Parmi les transactions majeures de ce trimestre, 5 853m² à St Martin du Touch pour Alten (informatique), 3 359m² pour EADS à Blagnac dans la zone aéroportuaire, ou 16 18m² à Labège pour le SICOVAL.

L’évolution des surfaces commercialisées pour les locaux d’activité et entrepôts est à la baisse par rapport au premier trimestre 2011. Le marché des locaux d’activité reste, pour sa part, stable et représente 82% des surfaces placées pour ce trimestre. Le marché des entrepôts/logistique, lui, est à la baisse. Le nombre de transaction pour ce marché est stable depuis 2008, malgré un léger incident sur le premier trimestre 2010. Concernant le stock de locaux d’activité et d’entrepôts, l’offre est en hausse de 12%. Pour l’OTIE cette hausse de l’offre s’explique par la libération de locaux sans successeurs et l’extension de l’aire urbaine toulousaine, plus de la moitié du stock se situe dans Toulouse. 20 962m² ont été commercialisés dont la moitié sur le secteur Nord. La surface moyenne des transactions est de 830 m². Parmi les transactions majeures de ce trimestre, 4 057m² ont été achetés à Bruguières par Bastide Manutention (location vente équipements professionnels) pour le Nord et 3 813m² achetés par Hélio France (chauffage solaire) à Bérat pour le Sud.

Le marché de l’investissement a enregistré au cours de ce trimestre 6 transactions : 5 pour des bureaux (16 500m²) et 1 pour des locaux d’activité (80m²). Le montant total enregistré pour ces 6 transactions est de 30 millions d’euros. Pour l’OTIE, le retour des clés en main locatifs est propice à une accélération du volume des ventes investisseurs. Parmi les ventes de ce trimestre, notons celle du bâtiment California à Labège.

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.