Groupe des Chalets: Devenir propriétaire, un rêve accessible

Le Petit Bois de Bellefontaine

 

A quelques jours du salon de l’immobilier, le Groupe des Chalets dresse un bilan favorable du dispositif de Prêt social de location-accession, ou PSLA, qui séduit toujours plus de ménages. Pour Jean-Paul Coltat, directeur général du groupe, « il s’agit de passer en douceur du statut de locataire à celui de propriétaire. »

 

Le Prêt social de location-accession, créé en 2006, a le vent en poupe. En Midi-Pyrénées, la plupart des bailleurs sociaux propose désormais cette option qui connaît toujours plus de succès. Pour preuve, l’augmentation de 50% des accès au PSLA. Le Groupe des Chalets a été le premier à développer des solutions d’accession sociale à la propriété dans la région et détient actuellement 1/3 du marché PSLA, soit 95% de sa production. Ce dispositif, qui reste relativement peu connu, « est pourtant une solution pour des ménages à revenus modestes pour pouvoir devenir propriétaires », précise Jean-Paul Coltat, directeur général du Groupe des Chalets, puisqu’il permet d’acquérir un bien immobilier progressivement. Il s’agit en réalité d’acheter un logement, en deux phases, la première conférant un statut de locataire-accédant durant laquelle l’occupant du logement s’acquitte d’un loyer et d’une part acquisitive (celle-ci sera déduite du prix de vente). Cette étape peut s’étaler sur 24 mois, « mais la plupart des gens décide de l’écourter et se positionne rapidement pour l’achat dudit logement », constate Stéphan Chevalier, directeur commercial du Groupe des Chalets. Une seconde phase prend alors le relais, et le locataire-accédant devient pleinement propriétaire.

 

Des avantages fiscaux

 

95% des ménages bénéficiant du PSLA sont des primo-accédants qui souhaitent acquérir un logement « mais qui ne pourrait y avoir accès sur le parc immobilier privé classique par manque de ressources financières», indique Jean-Paul Coltat. Ils doivent cependant répondre à des critères de revenus précis notamment la solvabilité. « Toutefois, pour une demande en 2013, les revenus fiscaux d’un couple ne doivent pas dépasser 31 588 euros pour l’année 2011 (N-2). De même, une personne seule ne doit pas déclarer plus de 23 688€. Cela concerne quand même 70% de la population haut-garonnaise », explique Stephan Chevalier. Et pour inciter à devenir propriétaire, les pouvoirs publics ont alloué de nombreux avantages au PSLA : « le taux de TVA est réduit à 5.5% ou 7% selon les opérations, et, durant les travaux, nous n’effectuons pas d’appel de fonds. De plus, nous garantissons le rachat du logement en cas d’accident de la vie et nous assurons le relogement. Pour finir, les frais de notaire sont réduits et le prix de vente est plafonné en fonction des zones géographiques », souligne-t-il. Les écarts de prix avec le parc privé pouvant aller jusqu’à 25%.

Mais, pour plus de précisions, les Toulousains pourront retrouver le Groupe des Chalets lors du salon de l’immobilier qui se tiendra du 9 au 13 octobre prochains au Parc des Expositions.

 

Séverine Sarrat

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.