Grenelle de l’Emploi Industriel Métallurgique en Midi-Pyrénées L’union fait la force

Avec 9 000 emplois à pourvoir dans l’aéronautique en deux ans, les acteurs de l’économie métallurgique que sont l’Etat, le Conseil Régional, l’UIMM, le Pôle Emploi et la CCIT…, ont initié un grenelle de l’emploi industriel métallurgique en Midi-Pyrénées afin de conduire, dans les plus brefs délais, un plan d’actions en matière de formation, de gestion des compétences et de mises en relation des talents et des besoins.

«Moins de huit mois se sont écoulés depuis la clôture du Salon du Bourget 2011, édition marquée par des ventes records (plus de 1 000 avions) qui annonçaient un vrai défi : s’organiser pour produire, dans la région et dans les temps, face à un carnet de commandes de 7 ans», explique Jean Luminet, président du l’UIMM Midi-Pyrénées. C’est en effet, le principal objectif du Grenelle de l’Emploi Industriel Métallurgique qui s’est tenu la semaine dernière à Toulouse en présence des principaux acteurs industriels et des élus de la région. Les inquiétudes les plus vives, et qui sont à l’origine de la tenue de ce grenelle, restent les questions de délais, des recrutements, de formation, d’accompagnement des salariés et des entreprises concernées. Un état des lieux complet permettra ainsi de mieux gérer ce pic de production, qui doit rester avant tout une belle opportunité et ne pas se transformer en catastrophe économique. «Je rappelle que ces commandes ne constitueront une vraie bonne nouvelle que si nous arrivons à honorer les engagements pris auprès de nos clients… et ce avec nos ressources locales», poursuit Jean Luminet. Pour cela, il est nécessaire d’identifier et quantifier les besoins des entreprises en personnels supplémentaires pour faire face à ces commandes record. Dans cette optique, l’UIMM a lancé une étude dont les résultats ont été collectés fin 2011 et qui permet aux entreprises concernées de chiffrer leur besoin en personnel, le but ultime étant de mettre en concordance l’offre et la demande.

Ainsi, en Midi-Pyrénées, le besoin en main d’œuvre est estimé à 9 000 personnes, chiffre essentiellement dû aux commandes d’avions du Salon du Bourget 2011. Les postes à pourvoir se partagent équitablement entre les ouvriers, les techniciens et les ingénieurs, les embauches auront donc lieu dans tous les secteurs industriels.

Mutualiser les besoins

Le grenelle vise à adapter la méthodologie de recrutement pour être plus efficace. Ainsi, les chefs d’entreprise sont inclus dans le processus pour présenter leur société et les candidats, pas encore formés pour la plupart, seront mis en situation pour évaluer leur potentiel. De plus, les financements alloués aux formations seront mis en lien avec les besoins et les acteurs institutionnels seront coordonnés afin de suivre l’action au sein du Service public de l’emploi local. Par ces nouveaux outils, les besoins en recrutement de PME sont identifiables par département et bassin d’emploi. Par une mutualisation des nécessités, les PME pourront voir leurs principaux problèmes abordés, notamment leur difficulté de recrutement de personnels qualifiés, le peu de candidatures spontanées, le manque d’attractivité sur leur propre territoire et leur méconnaissance des formations de demandeurs d’emploi. A ce jour, quelque 80 entreprises, soit 1 000 recrutements potentiels, s’inscrivent dans ce dispositif. «Notre objectif est double» précise Jean Luminet, «assurer les industriels que nous avons bien pris en compte leurs besoins en recrutements et que nous nous sommes mobilisés tous ensemble pour trouver des solutions adaptées à court et moyen termes, mais aussi d’informer et sensibiliser le grand public sur la découverte de nos métiers, l’attractivité de nos industries technologiques et les opportunités d’emploi.» Pour bénéficier de ces études et de ces nouveaux outils, les entreprises doivent s’adresser au Pôle Emploi, à l’inverse, les candidats doivent faire savoir au Pôle Emploi qu’ils souhaitent travailler dans le secteur aéronautique.

Séverine Sarrat

 

Encadré

Les chiffres clés

-          9 actions menées à ce jour

-          32 réunions menées

-          78 entreprises engagées dans le processus

-          937 recrutements prévus sur les deux ans à venir.

 

La Nuit de l’Orientation

Le 15 mars, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse organise la 1ère édition de la Nuit de l’Orientation. A destination des collégiens, lycéens et étudiants, cette opération d’envergure nationale lancée par l’ACFCI, a pour objectif de sensibiliser les jeunes à leur orientation professionnelle dans une ambiance détendue, et de les rapprocher des principaux acteurs du secteur et professionnels du monde de l’entreprise. Outre de nombreux stands d’information, cinq espaces seront à leur disposition : «Espace Speed-dating des Métiers» : Echangez en tête à tête avec des professionnels pour comprendre leurs métiers, leurs passions et leurs quotidiens ; «Espace Entreprises» : Rencontrez des fédérations d’entreprises du secteur du commerce, de l’industrie et des services ; «Espace Multimédia» : Découvrez votre profil professionnel grâce à un quizz simple et ludique. Visualisez également des clips vidéo sur les différents métiers ; «Espace Orient’Express» : des conseillers à votre écoute vous aideront à répondre à vos questions et à vous guider dans votre projet d’avenir ; «Ateliers Thématiques» : Assistez aux conférences interactives sur les métiers du secteur de l’environnement, de la santé/biotechnologie, des services à la personne et du numérique.

Entrée libre et gratuite à la CCI de Toulouse, de 17h à 22h.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.