Finances Publiques: Les agents ne désarment pas

Régis Lagrifoul dénonce les suppressions d’emplois

Au lendemain de la visite présidentielle de François Hollande à Toulouse, l’Intersyndicale Finances Publiques 31 continue à dénoncer « les suppressions d’emplois et les tensions » pour exercer ses missions. Une journée de grève nationale est prévue le 20 mars.

 

Jeudi dernier, jour de la visite de François Hollande à Toulouse, l’intersyndicale Finances Publiques 31 (Solidaires Finances Publiques, CGT et FO-DFFIP) est une nouvelle fois descendue dans la rue. «Depuis un an et demi, nous multiplions les actions » explique Régis Lagrifoul du syndicat Solidaires Finances Publiques 31 qui a adressé une lettre ouverte au président de la République visant à « l’interpeller sur l’état dégradé de l’administration des Finances Publiques.» Pour ces agents des impôts, il s’agit de dénoncer « le très haut niveau de suppressions d’emplois ces dix dernières années et les tensions dans les services pour exercer nos missions : fiscalité des particuliers et des professionnels, gestion et contrôle des collectivités locales, lutte contre la fraude fiscale qui s’élève à un milliard d’euros dans notre département chaque année.» En Haute-Garonne, dix-huit postes doivent être supprimés au 1er septembre 2014. :   Après le boycott de l’Intersyndicale Finances Publiques 31, le Comité Technique Local qui devait valider cette décision le 10 janvier dernier, aura finalement lieu ce mardi mais « nous ne siègerons pas là non plus » assure Régis Lagrifoul « et appelons les agents à venir devant la Direction des Finances Publiques pour prolonger la lettre au président de la République.»

Des cartes postales et un groupe Facebook

Le syndicat Solidaires Finances Publiques 31 veut en effet aller plus loin. Sur ces mêmes questions d’emplois, il lance « une campagne d’interpellation » de François Hollande, cette fois par le biais de cartes postales, « parce que c’est gratuit » ironise Régis Lagrifoul. L’initiative doit être doublée d’un groupe Facebook : « le gouvernement répond vite aux mouvements corporatistes de types « Pigeons » mais nous, n’obtenons aucune réponse », poursuit le représentant du syndicat Solidaires Finances Publiques 31. Les élus locaux seront eux aussi sollicités à l’aube du premier tour des municipales puisqu’une journée de grève nationale de ces agents est prévue le 20 mars.

De même, le syndicat Solidaires Finances Publiques 31 s’inquiète de la possible disparition « des trésoreries disséminées sur les cantons » : « avec la réforme des cantons, de l’intercommunalité, il y a une volonté de réorganiser la carte des trésoreries et donc des risques de suppressions après les municipales. » Pourraient être concernés le Comminges, le Lauragais et le Muretain, avec la question sensible de l’éloignement de ce service public. :

Claire Manaud



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.