Fermeture de la Fnac à Portet-sur-Garonne: Le maire ne croit pas à la raison invoquée par la direction

Thierry Suaud relance son plan de réaménagement de la zone commerciale de Portet-sur-Garonne

 

La direction de la Fnac a annoncé la fermeture de son magasin de Portet-sur-Garonne pour juillet prochain et le reclassement des 33 salariés, avançant pour explication « une problématique locale » et la baisse de fréquentation de la zone commerciale. Thierry Suaud, maire de la ville, n’est pas de cet avis et dénonce plutôt un souci de gestion.

 

Thierry Suaud, quel est l’impact de la fermeture de la Fnac sur votre commune ?

Pour Portet-sur-Garonne, la fermeture de la Fnac ne représente pas un impact considérable puisque la zone de Portet regroupe 7 000 emplois et plusieurs centaines d’entreprises. En tant que maire de la ville, j’ai pris l’habitude de voir des sociétés ouvrir et fermer, régulièrement.

 

La Fnac invoque une baisse de la fréquentation de la zone commerciale, qu’en pensez-vous ?

La situation de la zone de Portet n’a pas changé depuis fin 2011, date à laquelle s’est implantée cette entreprise. L’attractivité de la zone de Blagnac était déjà la même et la concurrence de Cultura, déjà active. De plus, Klépierre, le patron de la galerie marchande affirme, au contraire qu’en 2013, la fréquentation a progressé de 1%. Ce que je vois, ce sont les projets que nous avons menés pour développer de nouvelles activités et l’emploi, notamment celui du réaménagement des accès auquel est liée une éventuelle extension de la galerie marchande.

 

Pour vous, la raison invoquée par la Fnac ne tient donc pas ?

Sans pouvoir juger d’une stratégie commerciale, je constate quand même, en tant que client privé de la Fnac, que les offres et les prix pratiqués n’y sont pas attractifs. La problématique du positionnement et des tarifs devrait être, il me semble, prise en compte. Le site de Portet n’est pas différent aujourd’hui de celui de 2011, il n’est en tout cas pas le seul responsable de ce qui arrive à la Fnac.

 

L’offre ne correspondait pas à la demande

 

Quelles seraient selon vous les principales causes de cette fermeture ?

Je constate que la Fnac Toulouse fonctionne essentiellement sur des produits de fortes crédibilités comme la photographie, le livre et le CD. Or, sur le site de Portet, le magasin propose une multiplication d’unités de vente… On s’attendait presque à y trouver de l’électroménager… Est-ce une bonne stratégie commerciale ? Leur offre ne correspondait pas l’attente de notre zone de chalandise et l’échec commercial le confirme.

 

Quel est le réaménagement de la zone commerciale que vous évoquez plut haut ?

Depuis six ans, nous travaillons à la requalification du site et ses accès ainsi que la cohabitation entre le site économique et commercial, et l’habitat. Il s’agit d’un projet colossal estimé à plus de 16 millions d’euros hors taxe et qui prendra forme du pont de Carrefour (au niveau de la sortie de l’autoroute A64) à l’entrée de Portet-sur-Garonne (allées des sports). Nous prévoyons l’amélioration des accès à la zone commerciale, la requalification du Boulevard de l’Europe, le franchissement de la route d’Espagne et toute l’entrée de ville. Tout ceci étant la condition qui permettrait à Klépierre de procéder à l’extension de la galerie marchande.

 

En termes de financement, ce projet est-il abouti ?

Nous disposons d’engagements : 6 millions d’euros du groupe Klépierre, 2 millions de la Communauté d’agglomération du Muretain et 2 millions de la mairie de Portet-sur-Garonne, et nous espérons bien sûr des subventions du Conseil Général. Nous devons maintenant élaborer un Projet Urbain Partenarial (PUP) qui précisera le temps de réalisation, l’organisation des travaux, le financement et l’ensemble des garanties juridiques. Aujourd’hui, j’appelle de mes vœux une signature le plus tôt possible pour permettre une redynamisation dans les années qui viennent. J’ai fait en sorte que toutes les conditions soient réunies, la balle est désormais dans le cas des autres partenaires.

 

Propos recueillis par Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.