Fédération Régionale des Travaux Publics Midi-Pyrénées: Les professionnels des TP tirent la sonnette d’alarme

La Fédération Régionale des Travaux Publics Midi-Pyrénées a tenu son Assemblée Générale le 16 octobre dernier. Le secteur, important pourvoyeur d’emplois, déplore de lourdes difficultés et en appelle aux Pouvoirs Publics et collectivités territoriales pour enclencher un «levier à court terme» qui lui permettrait de traverser la crise : l’entretien des infrastructures publiques.

Le secteur des Travaux Publics est en berne. Son chiffre d’affaires a baissé de 6% entre 2007 et 2011, et de 7.3% pour le premier semestre 2012 en comparaison avec le premier semestre 2011. Les canalisateurs sont les plus touchés, enregistrant une baisse de 27.5%. Le secteur dénombre 490 entreprises dans la Région et emploie 14 147 personnes. La commande publique représente 74% de sa clientèle, et l’impact de la crise actuelle implique des effets «cascade» lourds de conséquences pour les Travaux Publics. C’est sur la base de ce constat que Bruno Cavagné, président de la Fédération Régionale des Travaux publics (FRTP) à l’issue de l’assemblée générale annuelle, lance un appel aux Pouvoirs Publics. Pour lui, «l’entretien des infrastructures publiques serait un des leviers à court terme» qui permettrait au secteur de tenir. Il invite donc les élus des différentes échelles territoriales (mairies, Département, Région) à envisager un plan d’entretien du patrimoine (routes, ponts, rails, réseaux eau, électricité et gaz…). La dégradation du patrimoine public n’est pas un constat propre à Midi-Pyrénées. Selon des études menées récemment et présentées par la FRTP, 20% des 200 000 ponts routiers français seraient à réparer d’urgence. Loin de vouloir créer une vague de panique au sein de la population, la Fédération sonne l’alerte. Par ailleurs, les professionnels du secteur ont décidé de créer un Observatoire qui permettrait de déterminer les zones de chantier prioritaires, «un outil pour évaluer, planifier et suivre l’état du patrimoine» explique Patrick Bernasconi, président de la Fédération nationale des travaux publics. Bien conscient des problématiques que connaissent également les collectivités territoriales, les professionnels de la Fédération des Travaux Publics veulent que leur message soit compris et entendu, qu’il s’agisse des difficultés du secteur et des emplois menacés comme de l’état des infrastructures publiques. Un élu averti en vaut-il deux ?

 

Marie-Agnes Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.