Etude 2002-2007; Midi-Pyrénées dans le peloton de tête mais…

Selon une étude de l’Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale, notre région se classe au premier rang pour l’évolution des salaires entre 2002 et 2007. Elle est également médaille d’argent en termes de création d’emplois. Mais 2008 s’annonce plus difficile.

 
Avec 10,2 % de progression du nombre d’emplois sur la période 2002-2007, contre +3,9 % au niveau national, Midi-Pyrénées se place au deuxième rang des régions pour le dynamisme de l’emploi. Cette confirmation du dynamisme de Midi-Pyrénées est donnée par une étude que l’ACOSS vient de publier à partir des déclarations et cotisations des employeurs. Midi-Pyrénées se situe par ailleurs en tête de l’évolution du salaire moyen (+15,7 % contre +13,9 %).
«Ce bon résultat confirme l’attractivité de Midi-Pyrénées», a déclaré le président de Région, Martin Malvy. «Le développement démographique de la région est effectivement dû pour l’essentiel à l’arrivée massive d’actifs séduits par les potentialités de notre économie, et par la qualité de vie midi-pyrénéenne. Ce solde repose sur le dynamisme des entreprises de notre territoire et l’installation de nombreux investisseurs étrangers. C’est bien sûr un encouragement pour le Conseil régional qui, avec ses partenaires publics et économiques, a mis en place une stratégie gagnante de développement économique», se félicite le président de Midi-Pyrénées. «Notre Région a sans doute la gamme la plus complète d’outils financiers au service des PME, notamment.» Les chiffres prennent en compte les efforts fournis par la Région dans la mise en place d’un réseau de pépinières d’entreprises qui a permis la création de plus de 900 structures, ainsi que 21 zones d’activités de haut-niveau présentes dans la plupart des Pays et Agglomérations.

 

Une économie ralentie en 2008

«La Région dispose d’une agence de développement économique reconnue, Midi-Pyrénées Expansion (MPE), d’une agence régionale pour l’innovation (MPI), et d’un Incubateur régional qui a d’ores et déjà porté plus de 100 projets innovants. Bien d’autres dispositifs existent, comme les 270 contrats d’appui aux entreprises de Midi-Pyrénées que nous avons signés», conclut Martin Malvy.
Malgré cette étude qui salue le bon dynamisme de Midi-Pyrénées, le taux de chômage au premier trimestre 2008 correspond à la moyenne nationale (7,2 %). Selon un compte-rendu de l’Insee, l’économie de notre région connaît un ralentissement depuis l’année dernière ; phénomène confirmé ces derniers mois. Au premier trimestre 2008, l’activité fléchit dans l’industrie des biens intermédiaires et de consommation, et ralentit dans la construction et les services aux particuliers. Les créations d’entreprises sont moins nombreuses et le nombre de demandeurs d’emploi repart à la hausse. L’aéronautique fait exception : le rythme de production accélère, dopant notamment l’activité des sociétés d’ingénierie et des cabinets d’études, malgré les remouds constatés chez Airbus. Il faudra donc déployer de nouveaux efforts pour infléchir la tendance et retrouver le bon dynamisme des cinq années passées.

 

Sophie Orus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.