Entrepreneuriat féminin : 1 Scop sur 4 est dirigée par une femme

Sophie Ragot - Tandems (2)À l’occasion de la Journée internationale de la femme du 8 mars dernier, le Mouvement Scop a mené une étude sur l’égalité professionnelle dans les Sociétés coopératives et participatives en France. Il en résulte que 25 % de ces entreprises sont dirigées par une femme et en Midi-Pyrénées, le taux s’élève à 26%, un chiffre supérieur de 8 points aux entreprises classiques en France (source Insee).

Focus sur Sophie Ragot, co-gérante de Tandems, Scop de Midi-Pyrénées

À 40 ans, Sophie Ragot co-dirige la Scop Tandems, qui propose, outre des prestations de ménage, un réel accompagnement des personnes pour favoriser leur maintien à domicile. Après une formation d’éducatrice spécialisée, et une multitude de remplacements dans différentes structures accueillant des enfants, elle a effectué également un remplacement dans un service d’aide à domicile. Elle a constaté que la dimension sociale de cette activité n’était pas suffisamment exploitée, et a mené une réflexion sur la qualité de vie des personnes aidées. C’est en 2006 que va se concrétiser cette idée avec une phase de démarrage jusqu’en 2008, date à laquelle Sophie Ragot obtient l’agrément. Elle attendra encore 5 ans avant de créer la Scop Tandems en 2013 avec les salariés de l’ancienne structure. « J’ai toujours voulu qu’à terme nous fondions une Société coopérative et participative avec l’équipe car ce statut juridique correspond bien à l’état d’esprit du projet et a du sens. De plus, la réussite d’une telle aventure entrepreneuriale ne peut aboutir que grâce à l’implication des intervenants. Leur mission va bien au-delà du contrat de travail, il s’agit de défendre des valeurs et un engagement. La relation de confiance ne peut s’instaurer que dans le temps, c’est pourquoi, il est important pour nous de réduire au maximum le turn over des équipes. »

Aujourd’hui, Tandems emploie 8 salariés dont 5 sont associés, principalement en centre-ville de Toulouse, mais aussi dans les quartiers des Minimes et de Purpan-Ancely. Le public soutenu se compose aux 2/3 de personnes âgées et 1/3 de personnes en situation de handicap. « J’espère que nous gagnerons en visibilité auprès des familles qui cherchent des solutions pour maintenir leur enfant ou leur parent à domicile, en complément du médical. Notre but est de créer des passerelles entre la famille et les autres intervenants, pour garantir la qualité de vie de la personne accompagnée. »

Diriger une petite structure est loin d’être de tout repos. « L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est une question de tous les jours. C’est difficile de prendre de la hauteur et du recul, or il est important qu’aujourd’hui nous franchissions une nouvelle étape afin de pérenniser et consolider notre structure. Nous défendons la dimension sociale de notre travail et nous souhaitons poursuivre dans ce sens.»

Société accompagnée par l’Union Régionale des Scop Midi-Pyrénées : www.scopmidipyrenees.coop

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.