Elisabeth Pouchelon « Mr Montebourg pratique le soin palliatif »

La conseillère régionale UMP analyse la situation actuelle…

Comment vivez-vous les plans sociaux actuels sur Toulouse ? Et notamment à Sanofi ?

Pour Sanofi, il est certain que c’est un « gros coup » qui est porté à l’économie toulousaine et à l’avenir de l’Oncopôle. Mais il y aussi une réalité ; l’Oncopôle n’a pas démarré, n’entraîne pas une dynamique et n’a toujours pas une image internationale. Cela aurait sans doute fait prendre d’autres décisions stratégiques au conseil d’administration de Sanofi.

Peut-on agir sur les plans sociaux ? Qui peut agir ?

Le politique a son rôle à jouer. Les élus peuvent essayer de « peser » sur des décisions d’entreprises qui peuvent paraître injustes. Mais en revanche aujourd’hui, quand le politique se « mêle » aux actions de salariés, c’est qu’il a déjà échoué, qu’il est trop tard … C’est que le politique n’a pas été capable de créer les conditions nécessaires pour que l’entreprise se développe  sur le territoire. Il est là le véritable rôle du politique ! Or, en ce momen,t Mr Montebourg ne fait pas du redressement productif, il pratique le soin palliatif aux entreprises.

Que peut-on faire pour le reclassement des salariés concernés par ces plans sociaux ?

Nous avons un système qui est tout de même extrêmement généreux en matière de chômage, mais sa contrepartie c’est qu’il permet moins la réinsertion que l’assistanat. Nous avons également des difficultés dans notre pays en termes de formation, car cela devrait permettre à des salariés de rebondir et de se reconvertir.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.