Egalité professionnelle: Deux secteurs toulousains témoignent

Frédérique Jezegabel, déléguée générale de l'UIMM Midi-Pyrénées, aux côtés de la première promotion féminine d'ajusteuse-monteuse

L’égalité professionnelle homme/femme se place aujourd’hui au cœur des préoccupations des entreprises dans l’obligation d’y veiller. Le monde économique toulousain ne fait pas exception à cette règle et travaille la question par branche sectorielle. Exemples dans les métiers du tourisme et de la métallurgie.

Il y a trente ans, était votée la loi « Roudy » du nom de la ministre des droits de la femme de l’époque. Un premier pas pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes qui travaillent en entreprise. Trois décennies plus tard, l’application de ces directives reste complexe à mettre en place, la loi ayant également évolué. A Toulouse et, plus largement en Midi-Pyrénées, les professionnels travaillent à trouver des solutions pour réduire les écarts professionnels entre hommes et femmes. Midi-Pyrénées est d’ailleurs depuis le mois de février 2013, une région d’expérimentation du processus « territoires d’excellence en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes » suite à la signature d’une convention triennale entre la Région et l’Etat en présence de la Ministre Najat Vallaud-Belkacem (Journal Toulousain numéro 551, pages économie, ndlr). Le club d’entreprise toulousain Exaequo a mobilisé le 24 septembre dernier ses adhérents sur le thème de : « L’égalité professionnelle dans les métiers du tourisme, état des lieux et nouveaux enjeux ». Un atelier animé par Jean-François Renac, directeur de So Toulouse qui a présenté des données sectorielles chiffrées recueillies par le biais d’un questionnaire sur la répartition homme/femme de la profession sur Toulouse et la Région. Il apparaît que dans ce secteur, la proportion homme/femme soit à peu près paritaire, quoiqu’il y ait un peu plus d’hommes.

 

Des spécificités structurelles et sectorielles

70% des dirigeants des entreprises de tourisme de la région sont des hommes. Les emplois techniques et logistiques sont occupés à 70% aussi par des hommes. La population féminine se retrouve dans les fonctions administratives (75%) et dans les fonctions du commerce et de la communication (65%). Jean-Pierre Mas, président notamment de Selectour Afat explique suite à une étude menée au sein de ses différentes sociétés, que si les effectifs sont à 75% féminins, les cadres sont à 75% masculins. « Plus on monte dans la hiérarchie, plus les écarts se creusent. » Pour Joëlle Pelata, hôtelière et représentante de l’UMIH31 (Union des Métiers de l’Industrie et de l’Hôtellerie, ndlr), « la profession a des problèmes de recrutements et si la profession tend à se féminiser elle reste toutefois en équilibre. » Du côté de la métallurgie, les professionnels ont profité du salon de l’emploi Synergie.aero pour présenter leurs avancées. Pour Catherine Hugonet, déléguée Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité, « Les résistances sont grandes et on avance à petits pas. La plupart des freins est dans nos têtes et l’image fausse que l’on a. » Marie-Germaine Juy de la DIRECCTE Midi-Pyrénées explique : « Nous avons travaillé avec l’UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie, ndlr), et les organisations syndicales de salariés. Nous avons élaboré des préconisations simples et recensé les ressources, les dispositifs d’aide déjà existants. » A cette occasion, la première promotion féminine de la formation d’ajusteuse-monteuse cellule avion du dispositif « L’aéronautique déploie ses ELLES » (Pole Emploi, AFPI Midi Pyrénées, Synergie) a été félicitée et fleurie.

Marie-Agnès Espa

Retrouvez notre article sur la signature de la convention sur l’égalité professionnelle en février 2013 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.