Digital Place: Le collectif au service des entreprises

Le cluster Digital Place tenait son Assemblée générale la semaine dernière pour dresser un « bilan positif » et annoncer ses futurs objectifs. L’occasion également de présenter les quatre nouveaux acteurs TIC du conseil d’administration.

En moins de deux ans, la grappe d’entreprises Digital Place est parvenue à doubler le nombre de ses adhérents et affiche un taux d’autofinancement de 38%. Suffisamment rare pour être souligné, ce bilan, annoncé par Daniel Benchimol, président du cluster, « témoigne de notre volonté d’accompagnement des start-up (entreprises de Technologies de l’information et de la communication de moins de cinq ans d’existence) pour les aider à devenir plus importantes, de passer de TPE à des PME », explique le président. Le résultat ne s’est pas fait attendre puisque de 65 adhérents en 2011, à la création de la pépinière, Digital Place en compte désormais 135. Constitué par, et dédié aux entreprises de services du numérique, dont 20% sont des start-up, le cluster accueille également 4 industriels et 3 laboratoires et « tous travaillent ensemble pour favoriser leur croissance, la créativité étant portée par le collectif », précise Daniel Benchimol. Les acteurs de Digital Place ont donc œuvré pour le développement commercial, suivant quatre axes principaux : l’innovation, l’international, le financement et la mutualisation. Pour favoriser l’innovation, la pépinière organise, tous les six mois, des rencontres PME/laboratoires afin de rapprocher les mondes de la recherche et de l’industrie, mais elle accompagne également les entreprises sur des appels à projets. D’ailleurs, lors de rencontres PME/industriels, deux projets ont été retenus par Airbus, «  ce qui permettra de passer l’innovation des entreprises sur des cas concrets », affirme Olivier Nicolas, président de la commission « Innovation ».

 

38% d’autofinancement

 

Par la création de l’événement DP Invest, le cluster s’est attaché à accompagner ses membres dans la recherche de financements permettant le passage de l’innovation aux premiers clients en générant un fond d’amorçage devant produire un effet levier vers d’autres investisseurs. « Ainsi, 282 000 euros ont été levés pour quatre à cinq projets », constate fièrement Daniel Benchimol. Quant à la trésorerie même de Digital Place, le trésorier Alain Rabary, admet que « malgré l’augmentation des adhésions, elle reste tendue car les subventions des Fonds européens ont baissé de 20 000€. » Mais les comptes restent à l’équilibre, Digital Place dégageant même 4 163€ de bénéfice pour 291 392€ de produits et s’assurant 38% d’autofinancement, l’objectif étant d’atteindre les 48% en 2013.

Pour clôturer leur Assemblée générale, les membres du cluster ont accueilli quatre nouveaux acteurs qui viendront étoffer le conseil d’administration. Jean-Christophe Arguillère, délégué régional chez Orange participera à renforcer l’ancrage territorial en développant le lien entre les entreprises et Orange. De même, Thierry Bardy, directeur général d’IMS Networks, intègrera le collège « Télécom ». Vincent Lemonde, fondateur de Noomeo, souhaite lui, ériger un pont entre Digital Place et la Tic Valley. Quant à Rodrigue Germany, président d’Alsett, il se concentrera sur les dossiers internationaux. Ils contribueront donc à déployer l’action de Digital Place et son offre de services en faveur du développement économique des entreprises et d’une filière TIC régionale d’excellence.

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.