Destination l’international pour les entreprises locales et la France !

Invité d’honneur du Forum Destination International de la CCI de Toulouse, le ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, a présenté une feuille de route sous le signe de la diplomatie économique et du renforcement de la place de la France dans le monde. Renforcement des VIE, ambassadeurs en phase avec les besoins des entreprises et le monde d’aujourd’hui, balance commerciale et PME exportatrices à la clef.

Innovation, Industrie, International : la CCI de Toulouse surfe sur les 3 I en vogue en matière économique. Après le succès de la 2e édition du Forum Economique en septembre et du 1er Forum Industrie en Juillet, la 7e édition du Forum Destination International se voulait, les 6 et 7 novembre, une porte d’entrée et un «mode d’emploi à l’export» pour les entreprises, notamment PME/PMI, souhaitant développer leurs réseaux et leur business à l’international.

 

Diplomatie économique, place de la France et PME exportatrices

Pour convaincre et promouvoir l’export comme source de croissance, Alain di Crescenzo, président de la CCI de Toulouse, avait invité un interlocuteur de choix en la personne du Ministre des Affaires Etrangères venu saluer «une CCI très dynamique» et la 3e région exportatrice de France. Lors d’une soirée networking réunissant des chefs d’entreprises organisée le 6 novembre, Laurent Fabius a évoqué la place de la France sur l’échiquier mondial et fait trois annonces placées sous le signe du renouveau de la diplomatie économique.

A travers l’augmentation, +25% en 3 ans, du nombre de VIE (Volontariat international en entreprise), le Ministre souhaite renforcer un dispositif «reconnu comme très utile» et qui participe à «mettre un pied à l’étrier» aux entreprises souhaitant développer leur présence à l’export. L’autre mesure annoncée concerne la redistribution «plus en phase avec le monde d’aujourd’hui et de demain» des ambassades françaises dans le monde et la création d’Ambassadeurs en région dont la mission serait, dès début 2013, d’apporter une aide de proximité notamment aux PME et de promouvoir les contacts internationaux. Martin Malvy, président de Région, a d’ores et déjà manifesté l’intérêt de Midi-Pyrénées pour ce dispositif en souhaitant que cela permette d’avoir une meilleure connaissance des marchés pays où les entreprises souhaitent aller. Enfin, équilibrer, à l’horizon 2017, la balance commerciale (hors énergie) compte parmi les objectifs affichés par le Ministre qui déplore un «décrochage global» de la France. Financées par un mouvement d’économies et l’ajustement de la TVA annoncé le même jour, ces mesures ont pour vocation de redonner de la compétitivité et sa place à la France. «La voix de la France est attendue et écoutée mais seulement à la condition d’un poids économique suffisant» et il est pour cela nécessaire «que l’Europe existe et que la France ait une plus grande présence» a ajouté le Ministre.

Si la diplomatie économique et le rayonnement de la France étaient à l’honneur le 6 novembre à Toulouse, le Forum Destination International 2012 proposait aussi, loin des grands discours et au travers de conférences, ateliers, rendez-vous experts, rencontres d’acheteurs ou inter-clusters, un tour d’horizon de «où et comment exporter» ou encore «comment collaborer en Europe». Une leçon que certaines entreprises de Midi-Pyrénées ont déjà comprise, à l’image des «championnes de l’export» qui ont présenté leurs réussites devant le Ministre, notamment dans les secteurs agro-alimentaire, cosmétique et de l’électronique embarquée. Midi-Pyrénées mérite donc bien son rang de bonne élève à l’export, et pas seulement grâce à l’aéronautique et au spatial !

Alexandra Foissac



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.