CSGP Sécurité: La prévention au service de l’efficacité

Forte de plus de deux cents agents, la société toulousaine CSGP Sécurité basée à Léguevin, est spécialisée dans la gestion d’événements ponctuels (matchs, concerts…) et le gardiennage. Parmi ses plus gros clients qui lui font confiance depuis douze ans, le Stade Toulousain, le TFC ou encore le Parc des Expositions de Toulouse, Rencontre.

 

Quatre lettres pour une sécurité maximale : CSGP pour Carlos Sécurité Gardiennage Protection. En juin 1999, Carlos Oliveiros crée cette entreprise à Toulouse. Depuis toujours, la sécurité fait partie de son quotidien : «J’ai été militaire pendant cinq ans dans la Légion étrangère» raconte-t-il, «puis j’ai travaillé dans la protection rapprochée pour l’agence internationale de sécurité basée à Bordeaux.» A l’époque, Carlos Oliveiros est chef d’équipe d’une quinzaine de personnes. Mais son employeur dépose le bilan. Il décide alors de se mettre à son propre compte, avec l’aide de son épouse et de ses deux fils, Rémy et Cyril, qui le secondent aujourd’hui au sein de CSGP Sécurité.

Spécialisée dans la gestion d’événementiels ponctuels, l’entreprise intervient par exemple pendant toute la durée d’un match : «Nous avons des stadiers intérieurs» explique Carlos Oliveiros, «ces petits gars en orange que vous voyez à la télé. Mais nous nous occupons aussi de la protection des arbitres et gérons les loges des partenaires, le PC Sécurité, l’accès au tunnel et les parkings officiels.» CSGP Sécurité peut mobiliser jusqu’à 170 de ses agents sur une seule manifestation, en particulier si celle-ci est classée à risque. L’entreprise fait aussi du gardiennage : elle propose ainsi son savoir-faire dans le cadre de fêtes familiales comme les mariages : «Nous en filtrons l’entrée et gardons les véhicules sur le parking» précise son gérant.

 

CSGP recrute

 

Fort de ses vingt-cinq années d’expérience, Carlos Oliveiros a su séduire les plus grands de la place toulousaine. Le TFC*, le Stade Toulousain ou encore le Parc des Expositions de Toulouse à l’occasion de la Foire Internationale, lui accordent leur confiance. «En juin, nous avons été présents pour les deux demi-finales de rugby de Top 14» ajoute Carlos Oliveiros, et le week-end dernier, l’entreprise a déployé ses forces au festival rock de Ségoufielle. Plus de deux cents agents dont onze chefs d’équipe (les mêmes depuis onze ans) et deux responsables de division travaillent pour les 150 clients de CSGP Sécurité. La réactivité est l’un des maître-mot de l’entreprise qui peut mettre en place de cinq à quinze agents dans un délai d’une heure. Chacun d’eux n’est embauché que s’il est détenteur d’une carte professionnelle. Cependant, d’autres critères entrent en jeu : «Je n’ai pas besoin d’une armoire. Il faut avant tout que le gars soit poli et calme. Sur le terrain, c’est primordial. Ceux qui jouent les «kékés» ne m’intéressent pas» affirme le gérant de CSGP Sécurité. Le personnel entreprend régulièrement des remises à niveau et autres formations mais les candidats à cette profession ne se bousculent pas toujours : «Ils ont une fausse image du stadier et décident d’arrêter au bout de deux interventions sur le terrain. Quand ils se retrouvent face à des supporters qui les insultent, leur crachent dessus ou leur lancent des projectiles, les gars ne tiennent pas.» en conclut Carlos Oliveiros. Il n’empêche, la demande est là : En 2012, CSGP Sécurité recrute une cinquantaine de personnes.

 

*Selon une étude de l’Observatoire du comportement dans les stades publiée le 24 août dernier, réalisée en partenariat avec SOS Racisme, la Ligue de football professionnel (LFP) et Sportitude, le TFC est cité comme un exemple en matière de sécurité et de gestion de ses supporters au Stadium de Toulouse.

 

 

Société CSPR ou la protection rapprochée

 

Dans les locaux de CSGP Sécurité à Léguevin, quelques photos ornent les murs. Sur l’une d’entre elles, un chanteur à succès dans les années soixante-dix, d’origine grecque, «bien entouré». Car Carlos Oliveiros est aussi le gérant de la société CSPR (Carlos Sécurité Protection Rapprochée). Comme sa dénomination l’indique, cette autre entreprise créée elle en novembre 2002, est spécialisée dans la protection des personnes et des biens. Ses employés ont suivi une formation poussée de six mois. Ils sont cinq uniquement car à Toulouse, la demande de ce genre de prestations est moins fréquente : «Nous ne sommes ni à Paris ni sur la Côte» dit Carlos Oliveiros. CSPR est la seule société sur Toulouse à avoir l’agrément préfectoral requis pour cette activité bien particulière.

 

Severine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.