Crédit coopératif : bilan et perspectives

 

La Scop Palanca a reçu le Prix de l'initiative de l'ESS ©Antoine Vergnaud/JT
La Scop Palanca a reçu le Prix de l’initiative de l’ESS ©Antoine Vergnaud/JT

Jeudi dernier, les sociétaires du Crédit Coopératif Midi-Pyrénées se sont retrouvés pour une Assemblée générale. Bilan 2015, nouvelle signature, remise de prix, et débats sur les évolutions climatiques étaient au programme.

Par Antoine Vergnaud

Dans la salle de représentations de la Grainerie, à Balma, de nombreux sociétaires du Crédit coopératif se sont réunis pour l’Assemblée générale annuelle. Les clients et administrateurs de Midi-Pyrénées se sont exprimés sur les comptes 2015 de la banque de l’économie sociale et solidaire (ESS).

En 2015, le nombre de clients du groupe a augmenté de 3,4% (337 100 clients). Le bénéfice net s’élève à 37,8 millions contre 55 millions l’année précédente. Le résultat net est lui de l’ordre de 23,3 millions, et avec le report, le bénéfice distribuable atteint 29 millions d’euros.

Le Crédit coopératif a également annoncé sa nouvelle signature “Une autre banque est possible”, afin d’affirmer son engagement pour changer la finance et développer une économie respectueuse de l’Homme et de son environnement. Le livret “Coopération pour ma région” a aussi été présenté. Nouveau produit engagé de la gamme du Crédit coopératif, il permet aux épargnants de soutenir le développement de l’ESS dans la région métropolitaine de leur choix (sauf Corse).

Les Prix de l’initiative en économie sociale ont également été remis lors de cette AG. Organisé depuis plus de 30 ans par la Fondation Crédit Coopératif, ce concours ouvert à tous récompense des initiatives représentatives de l’ESS. Ont été récompensés :

-    La SCIC Café Plùm, située à Lautrec. Ce café de village éco-responsable propose de la restauration, une librairie de proximité, plus de 200 évènements culturels chaque année ainsi que des actions de médiation et d’accompagnement artistiques.

-    La SCOP Palanca, “boîte à outils du développement durable”. L’entreprise a lancé depuis un an l’opération “Allô Bernard”, service de conciergerie au cœur du quartier Arnaud Bernard à Toulouse, afin de créer du lien social et faciliter la vie du quartier.

Évolutions climatiques : quels enjeux territoriaux

Dans un souci de prise en compte de l’environnement, le Crédit coopératif profitait de son AG pour sensibiliser ses sociétaires à la cause écologique. Ainsi, un forum-débat leur a été proposé. Autour de la question “Évolutions climatiques et environnementales, quels enjeux pour nos territoires, notre agriculture et alimentation de demain?”, trois intervenants ont tour à tour exposé leurs solutions. Madeleine Charru (Solagro), Jean-Luc Da Lozzo (Organic’Vallée) et Serge Planton (Météo France) ont ainsi évoqué les conséquences des changements climatiques avec deux scenarii : « laisser faire » et « sobre ». Si les résultats du « laisser-faire » tendent à un réchauffement planétaire trop important, les trois intervenants ont insisté sur la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d’évoluer vers des systèmes résilients face aux aléas climatiques, et de changer nos habitudes de consommation (manger bio et local, et moins de viande) afin de rester dans le scénario dit « sobre » (réchauffement à 2°C). « Avant de faire les bons choix, il faut surtout ne pas faire les mauvais », indique Madeleine Charru, dont l’entreprise propose des écobilans ainsi que des études sur les énergies renouvelables. « Nous sommes face à un défi pour la société et le monde agricole. Les scénarios présentés sont à l’horizon 2050. D’ici là, aucune année n’est de trop pour s’y mettre », termine-t-elle. « Un virage a été pris lors de la COP21, qui n’avait pas été pris à Copenhague en 2009. Les gens se soucient de plus en plus de cet enjeu environnemental et nous allons dans le bon sens », conclut le chercheur Serge Planton.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.