Crédit Agricole Toulouse 31: Un bilan 2012 rassurant au vu du contexte

La Caisse Régionale Crédit Agricole Toulouse 31 a présenté son bilan 2012. Avec un résultat net qui progresse de 2.4% et un ratio de solvabilité à 16.9%, l’entreprise affiche, dans le contexte actuel, une certaine solidité financière. De quoi rassurer les 437 000 clients haut-garonnais de la PME coopérative de Banque, Assurance et Immobilier.

Malgré la forte dégradation de l’environnement économique actuel, la Caisse Régionale Crédit Agricole Toulouse 31 consolide des résultats en progression et conserve une dynamique positive. L’entité, se définissant comme « le premier partenaire de confiance pour ses clients et territoires » est parvenue en 2012 à injecter 1,4 milliard d’euros de crédits nouveaux dans l’économie locale (774 millions d’euros pour les particuliers et 620 millions d’euros pour les professionnels, agriculteurs, entreprises et collectivités ; part en augmentation de 19,4%) une fierté pour Yvon Malard, Directeur Général du Crédit Agricole Toulouse 31, qui annonce « nos ressources ne servent pas à alimenter des fonds de pension exotiques mais à investir en local » car 56% du Crédit Agricole SA sont détenus par les 39 Caisses Régionales. La PME coopérative affirme une « année record » pour les crédits et affiche une progression de 3,3% de son produit net bancaire, soit 264 millions d’euros. Une activité à la hausse tant en termes de collecte de l’épargne confiée par les clients (en augmentation de 4%, le montant épargné géré se chiffre à 10,4 milliards d’euros) que de crédit (8 milliards d’engagement de crédits). 81% des résultats de la Caisse Régionale Crédit Agricole Toulouse 31 ont été conservés pour renforcer les fonds propres. Une manne en progression de près de 6% et qui dépasse aujourd’hui le milliard d’euro. Le ratio de solvabilité est de 16,9%, à plus du double de la norme seuil Bâle 2 de 8%. Le secteur n’est pourtant pas à la fête depuis le début de la crise. Acteur économique à part entière, «la banque accompagne l’activité économique. Si cette dernière est en baisse, la banque aussi » explique Yvon Malard « dans cet environnement de crise, les marges baissent et le risque augmente, ce qui explique une certaine volatilité des résultats ces dernières années ».

 

« Nous vivons une mutation dans nos métiers »

Yvon Malard, Directeur Général de Crédit Agricole Toulouse 31

Une pression concurrentielle forte, des évolutions technologiques galopantes, une croissance économique quasi inexistante, des pressions réglementaires et fiscales omniprésentes (selon le directeur financier de la Caisse Régionale, 2/3 de la hausse des charges générales d’exploitation sont dus au doublement de la taxe systémique, du passage de 8 à 20% du forfait social et de la hausse de la taxe sur les salaires) et de plus en plus de problèmes d’incivilités, voilà les grandes lignes de l’environnement sectoriel actuel. Et le Directeur Général du Crédit Agricole Toulouse 31 de poursuivre : « Nous ne ferons pas demain les métiers que nous avions hier. Nous vivons une mutation ». Des métiers en évolution permanente dans un contexte de crise qui incite la PME à maintenir une politique RH ambitieuse et poursuivre ses investissements pour améliorer la qualité de ses services. 2012 a été l’année du renforcement de la « proximité client » avec notamment l’Espace W31 (réception client sans rendez-vous sur des horaires élargis place Wilson), le lancement de l’agence E-cat31 (service 100% en ligne) et une agence dédiée à la clientèle étrangère.

Marie-Agnes Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.