Conjoncture économique: Evolution favorable cet été

Une nouvelle contraction de la production est attendue dans la construction

 

Les premiers signes positifs annonçant une hausse de l’activité ont été enregistrés en Midi-Pyrénées par la Banque de France durant l’été. L’industrie confirme son regain de croissance et le secteur des services retrouve un courant d’affaires plus régulier. Mais cela va-t-il durer ?

 

Le climat des affaires se stabilise en Midi-Pyrénées, tant dans le secteur de l’industrie que dans celui des services marchands. C’est le principal indicateur d’une amélioration notoire de la conjoncture économique locale. L’industrie, qui représente 16.6% des effectifs régionaux, a enregistré cet été une augmentation sensible de sa production notamment dans le secteur de l’agro-alimentaire qui, outre son poids régional important, a bénéficié de conditions climatiques lui ayant permis une croissance notable. Cette production soutenue et le maintien des prix des matières premières, ont eu pour conséquence de ne pas emballer la courbe des prix des produits finis. D’une manière générale, les carnets de commandes des entreprises industrielles se sont garnis et leurs stocks redeviennent aujourd’hui conformes aux besoins, cette situation leur permettant une visibilité à plus long terme. Les chefs d’entreprises interrogés par la Banque de France anticipent ainsi les premiers mois de la rentrée de manière favorable.

Mais le tissu industriel ne se limite pas à la seule aéronautique et à l’agro-alimentaire, car la Région recèle encore d’autres secteurs d’activité important tels le textile, l’industrie chimique, la métallurgie, le bois… ils représentent 40.5% des effectifs de Midi-Pyrénées. Si la production de ces derniers affichait un net repli durant plusieurs mois, l’été a été le témoin d’un frémissement favorable. En effet, l’activité a progressé dans presque toutes les branches industrielles, soutenue par le marché extérieur mais également intérieur.

 

2013 en pente douce

 

Avec 37.6% des effectifs de Midi-Pyrénées, les services marchands témoignent aussi d’une reprise envisageable. Cependant, les professionnels du secteur préfèrent rester prudents car la demande n’étant pas réellement repartie à la hausse, il est encore risqué de se hasarder à quelques prévisions que ce soit. Toutefois, les observateurs de la Banque de France, peuvent d’ores et déjà s’avancer sur l’augmentation de l’activité sur l’ensemble des secteurs des services marchands, même si celui de l’hébergement n’a pu conserver une fréquentation régulière qu’en consentant à de nombreuses et importantes promotions. Ainsi, si les prévisions évoquent un accroissement de l’activité dans ce secteur, les trésoreries restent pour le moins tendues.

Pourtant, malgré tous les indicateurs se trouvant dans le vert, il semblerait que le bilan 2013 ne suive pas la même tendance. En effet, les chefs d’entreprise évoluant dans le secteur industriel, annoncent un ralentissement de la croissance de leur chiffre d’affaires (+3.2%) qui entraînera, fatalement, une hausse du chômage. Et les prévisions ne sont guère plus réjouissantes pour le secteur de la construction puisque, pour la première fois depuis longtemps, le second-œuvre pourrait être touché par une baisse d’activité (-1.9%). Toute la croissance, y compris celle des services marchands, devrait ainsi ralentir, comme pour se mettre, en quelque sorte, en hibernation pour l’hiver.

 

Séverine Sarrat

 

Repère :

Prévisions 2013 :

-          +3.2% concernant les chiffres d’affaires dans l’industrie

-          -2.4% pour la production dans le secteur de la construction

-          +2.5% des chiffres d’affaires dans le secteur des services marchands

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.