CFDT 31: De nombreux combats à mener

Sanofi, la CAF, les élections dans les TPE, autant de dossiers sur lesquels se positionne la CFDT. Thierry Lataste, secrétaire général adjoint de la CDFT31 revient sur les combats menés et ceux à venir.

 

« De plus en plus de salariés haut-garonnais nous font confiance pour négocier en leur nom et pour les défendre », affirme Thierry Lataste, secrétaire général adjoint de la CFDT31. C’est le premier bilan que dresse le syndicat sur l’année écoulée. Et cette dernière a été le témoin de nombreux chantiers lancés par le syndicat. Parmi les travaux d’envergure, figurent les élections TPE qui ont eu lieu du 28 novembre au 12 décembre derniers. Si la participation n’a pas été à la hauteur des espérances (9%), « la CFDT31 s’est placée en troisième position à 18 voix près », précise Thierry Lataste, « la faute à un défaut de communication. »

Et dans les gros dossiers alignés sur les étagères de la CFDT31, repose celui de Sanofi ; « nous avons des positions tout à fait différentes puisque nous souhaitons préserver ce bel outil qu’est l’Oncopôle et ses emplois, quand la direction du laboratoire veut le mettre à mal », explique le syndicaliste. Et si la situation du site toulousain n’est toujours pas claire, la confédération réclame, au moins, un plan social honnête. « Nous nous réunissons vendredi avec l’intersyndicale, pour mettre en place une présence syndicale sur le pôle emploi de l’Oncopôle, une sorte de laboratoire syndical, car si Sanofi ferme, il y aura des répercussions sur de nombreuses autres activités. »

 

La CAF dans le nez de la CFDT

 

Et 2013 ne s’annonce pas plus calme puisque le dossier Sanofi n’est toujours pas clos et que la CFDT31 compte s’atteler à celui des travailleurs saisonniers. Mais la principale action annoncée par la CFDT31 sera celle menée à la CAF pour préserver les droits des travailleurs qui affrontent aujourd’hui, une recrudescence importante des dossiers à traiter. « Les demandes de RSA se sont multipliées par trois et 40 000 dossiers papiers d’allocation logement étudiant reviennent en traitement direct puisque la plateforme internet qui avait été mise en place à cet effet s’avère trop compliquée. Ceci engendre un délai de traitement des dossiers de 30 jours (dix jours auparavant), et un stock de 30 à 90 000 pièces à traiter (compte réalisé en octobre 2012) », s’insurge Thierry Lataste. Car, pour pallier à ce flux, les employés de la CAF ont dû fermer l’accueil du 21 au 25 janvier derniers et effectuer des heures supplémentaires sur la base du volontariat. Ainsi, les salariés, par la voix de la CFDT31, demandent une évolution du système informatique, la réévaluation de la convention d’objectif et de gestion (maintien des salariés et renfort temporaire), et la simplification de la règlementation des indemnisations. « Nous serons là pour eux », conclut Thierry Lataste.

 

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.