Cerfrance souffle ses bougies: Un demi-siècle de services aux entreprises

Bernard Ader, président de Cerfrance Haute-Garonne

Créé dans les années 1960 ce système associatif d’expertise et d’accompagnement à la comptabilité s’est développé au cœur des grands plans relatifs à l’agriculture d’après-guerre.

« Nous sommes issus du monde rural », annonce Bernard Ader, président de Cerfrance Haute-Garonne, « l’idée originelle était d’accompagner les agriculteurs dans leur perception économique : qu’ils puissent se rendre compte des charges, des coûts, de ce qu’ils produisent et qu’ils puissent se comparer avec d’autres agriculteurs. » Originalité du concept ? Ces structures associatives disséminées dans chaque département sont gouvernées par les adhérents qui siègent au Conseil d’administration. « Tout ceci a vécu jusque dans les années 1990 sous des dénominations différentes -principalement celle de « Centre de Gestion agricole ». Ce sont nos racines, nous venons de là. » Alors en 2005 les structures se sont fédérées sous la marque Cerfrance : « ce qui en fait une marque unique déployée dans tous les départements, sur 72 AGC (agence de gestion et de comptabilité) au niveau national.»

« Cerfrance a vécu des hauts et des bas… »

La structure a rapidement élargi ses compétences proposant son accompagnement à tous les corps de métier. Aujourd’hui en Haute-Garonne Cerfrance représente 3000 chefs d’entreprises issus de tous les secteurs d’activité, 120 collaborateurs, 7 millions de chiffre d‘affaires et 250 000 € de revenus sur l’exercice 2012. Et une très belle récompense en 2013 : un premier demi-siècle à fêter. « Suivant le cours de la vie agricole qui a souvent été bouleversé ces cinquante dernières années, la structure a supporté beaucoup d’aléas, mais elle a réussit à s’adapter à tous ces événements, avec parfois des hauts et souvent des bas ! » Il évoque notamment les années 91-92 « littéralement au creux de la vague, nous étions cessibles à ce moment-là. Mais aujourd’hui c’est une entreprise saine financièrement. J’insiste sur le fait qu’il n’y a pas de capitaux à rémunérer, tout ce qui est généré comme profit est essentiellement réinvesti dans l’entreprise sous forme de connaissances. » Aujourd’hui plus sereine, la structure départementale annonce un déploiement : « nous avons sept agences, bientôt huit avec une ouverture à Carbonne à l’automne. D’autres projets sont également en pourparlers mais il est encore trop tôt pour les évoquer. » On peut cependant citer les  1300 postes à pourvoir au niveau national, qui concernent aussi pour partie le département de la Haute-Garonne. Le 18 septembre les adhérents, partenaires et tout le paysage professionnel gravitant autour de Cerfrance Haute-Garonne se réuniront pour fêter les 50 ans du groupe départemental : « on attend plus d’un millier de personnes. L’idée est que nos adhérents s’y retrouvent, que chacun s’approprie ce jour J pour relayer ses propres événements. Nous ne souhaitions pas fêter nos 50 ans de manière introvertie. »

Aurélie Renne



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.