Céleste ; «La fibre optique deviendra vite incontournable pour les entreprises»

Fibre optique
Fibre optique

Fournisseur d’accès internet haut débit depuis maintenant 10 ans, Céleste a lancé le déploiement d’un réseau de fibre optique l’année dernière qui arrive sur Toulouse dans deux mois. Spécialisée dans l’équipement des entreprises, la société qui travaille sur tous les réseaux, se félicite aujourd’hui des 2 000 clients atteints.

 

Les consommations de haut et très haut débit des entreprises ne cessent de croître et souvent finissent par atteindre les seuils disponibles. C’est pour pallier à ce problème que Céleste, fournisseur d’accès internet dédié aux entreprises, déploie son propre réseau de fibre optique et propose des offres de 1 Gigabit/seconde. «Notre produit, lancé il y a un an et demi, est différent du marché commun. Depuis 2005, les collectivités ont investi dans la fibre optique car elles ont compris que les entreprises avaient besoin d’un réseau fiable. Le Sicoval et le Grand Toulouse (Garonne Networks) ont raccordé des sites publics et des zones d’activités, ce qui nous permet d’utiliser les réseaux existants pour implanter notre fibre optique.», explique Nicolas Aubé, président et créateur de Céleste. Depuis 7 ans, les collectivités locales ont investi quelque 5 millions d’euros dans le développement de la fibre optique, ce qui démontre bien l’intérêt croissant pour ce mode d’accès à internet. De même, le Grand Emprunt prévoit d’allouer 25 millions d’euros sur 15 ans dans l’objectif ultime de «fibrer» tout le territoire français.

Il existe différentes fibres pour les particuliers et les entreprises : si une offre peut coûter 200 euros à un particulier, elle se montera à 2 000 euros pour une société. Cet écart s’explique par la maintenance plus spécifique pour les réseaux d’entreprises qui demandent plus de réactivité. L’opérateur doit pouvoir coïncider aux besoins des établissements tant en ce qui concerne l’adaptation de leurs installations existantes qu’en ce qui concerne le dépannage. A ce titre, Céleste garantit à ses clients le rétablissement du débit 1Giga en 4 heures.

 Hausse de la consommation toulousain

 Le débarquement de Céleste à Toulouse ouvre de nouvelles opportunités aux entreprises. Par son mode opératoire, elle parvient à proposer des offres de 1Giga sans gonfler la facture de frais supplémentairesimputables aux travaux de déploiement des réseaux. «Nous avons plusieurs types d’installations : soit nous utilisons une fibre publique que l’on active, soit nous plaçons notre propre fibre. Nous parvenons à réduire les coûts pour les entreprises en évitant le plus possible l’intervention du génie civil (moins de 5%). Nous préférons utiliser des tranchées existantes plutôt que d’en creuser de nouvelles, ce qui ferait augmenter le prix de l’installation.», argumente Nicolas Aubé.

Avec son offre 1Giga, Céleste prévoit une hausse de la consommation toulousaine et le passage massif à la fibre optique, le cuivre arrivant au maximum de ses capacités. Ce procédé permet aux entreprises de développer le travail à distance, le télétravail et d’organiser l’activité en fonction des personnes et non des machines. Pour être certain qu’aucun client potentiel ne soit oublié, Céleste étend sa «dorsale internet» (backbone) en fonction des besoins des entreprises et si cela s’avère difficile, l’opérateur achète de la fibre publique qu’elle exploitera par la suite. Ainsi câblées, les sociétés auront accès à internet mais pas seulement. Elles pourront également raccorder leur téléphonie, leurs interconnexions réseaux et même bénéficier d’un hébergement en datacenter.

Avec 25 kilomètres de fibres sur Toulouse et 48 fibres étirables, l’opérateur Céleste souhaite ainsi rester la référence en équipement d’entreprises et de collectivités locales.

 Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.