Caisse des Dépôts et Consignations : 2012 en action

Philippe Lambert, directeur régional Caisse des Dépôts et Consignations Midi-Pyrénées

 

 

Bilan d’une année difficile mais d’une activité soutenue pour la Caisse des Dépôts et Consignations : logement, développement durable et accompagnement des entreprises au programme.

 

Un rôle contracyclique mais une activité impactée par la crise : tel est l’un des constats que l’on peut tirer de la présentation des résultats 2012 du Groupe Caisse des Dépôts. Annonçant (pour la 2e fois de son histoire, soit près de 200 ans) un résultat net négatif (– 458 M€) mais un résultat récurrent préservé (1552 M€), la CDC inscrit son bilan 2012 dans un contexte économique morose et pâtissant des dépréciations importantes sur les participations détenues dans France Telecom, Veolia Transdev et Dexia dont le dossier est désormais clos. Les autres chiffres clefs montrent notamment un renforcement des fonds propres consolidés (23.7 Md€) du groupe, et en termes d’activité, un niveau record des prêts sur fonds d’épargne (24 Md€), un maintien de l’accompagnement des entreprises (1.5 Md€ investis en capital dans plus de 800 entreprises) et dans l’accompagnement des projets territoriaux (387 M€).

 

Intérêt national et enjeux locaux

 

Créée en 1816, la CDC est un peu un OVNI dans le paysage de l’investissement national et international, dont la mission est de constituer, avec ses filiales (CDC Entreprises, CDC Infrastructures, CDC Biodiversité, CDC Climat, FSI, CNP Assurances, France Brevet, Compagnie des Alpes, Belambra, Icade…) « un groupe public au service de l’intérêt général et du développement économique du pays. Ce groupe remplit des missions d’intérêt général en appui des politiques publiques conduites par l’Etat et les collectivités locales et peut exercer des activités concurrentielles » (Code monétaire et financier. Art. L.‑518-2). De fait, la CDC est le banquier du service public de la justice, le gestionnaire des régimes de solidarité et de retraite, le partenaire financier privilégié des collectivités territoriales (une enveloppe de 20 Md€ de prêts sur fonds d’épargne sur 5 ans a été lancée le 9 avril), des hôpitaux et universités. Plus récemment, la CDC s’est positionnée comme un acteur majeur des Investissements d’Avenir ou de la future Banque Publique d’Investissement. En droite ligne avec les priorités nationales, la CDC a adopté, au travers de son plan Elan 2020, une stratégie d’actions ciblées sur le logement social mais aussi le soutien aux PME ou encore le développement durable.

En Midi-Pyrénées, le groupe CDC (625 personnes) gère ainsi 32 participations dans des SEM, SCI ou SAS, s’implique dans les grands programmes emblématiques tels que l’Oncopole de Toulouse ou dans des projets de terrain, comme une station de méthanisation dans l’Aveyron. Coordonnateur de la plateforme régionale Appui PME, le groupe CDC et sa filiale OSEO (en charge notamment du préfinancement du Crédit d’Impôt Recherche et du Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi) ont accompagné 171 entreprises, avec 32 levées de fonds réalisées pour un total de 225 M€ dont 8 finalisées en 2012. Autres nouveautés 2012 : l’édition d’un panorama des opérateurs en fonds propres, le lancement d’un nouveau fonds de prêts d’honneur doté à terme de 2.6 M€ pour 20 prêts par an, la création d’un outil d’investissement dans les énergies renouvelables ou encore la poursuite du soutien aux réseaux d’appui aux entreprises. Les PME et les ETI sont d’ailleurs annoncées comme cœur de l’action de la future et fameuse BPI.

Alexandra Foissac



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.