Besoin en main d’œuvre, 82 000 projets de recrutements

Suite à une enquête du Pôle Emploi quant aux besoins en main d’œuvre, l’organisme prévoit une hausse de 2% des embauches, soit 82 000 projets de recrutements pour la seule année 2012. Proportionnellement, les établissements demandeurs devraient être moins nombreux qu’en 2011 mais, dans un même temps, devraient embaucher plus.

L’édition 2012 de l’enquête «Besoin en main d’œuvre» (BMO) de Pôle Emploi vient de sortir avec pour objectifs de cerner les besoins des entreprises et leurs difficultés de recrutement, partager cette connaissance auprès des acteurs de l’emploi et les entreprises. Ainsi, 83 000 établissements ont été interrogés en Midi-Pyrénées et 26.4% ont retourné le questionnaire. Une enquête complémentaire a été effectuée par téléphone, afin de compléter et expliciter les résultats de la première.

Trois enseignements ressortent clairement de ces investigations. D’abord, Pôle Emploi constate que les établissements ayant des projets de recrutement sont proportionnellement moins nombreux qu’en 2011 mais qu’ils souhaitent embaucher davantage. Ensuite, il est mis en évidence que seulement 17.7% des établissements envisagent de recruter en 2012, ce qui représente une baisse de 1.4 points par rapport à 2011. Par contre, les intentions d’embauche augmentent de 2% cette année, pour atteindre 82 000 projets. Enfin, comme en 2011, le bassin d’emploi de Toulouse rassemble une part importante des besoins en main d’œuvre de la région (38%).

Les services porteurs

Les services aux particuliers et aux entreprises comptabilisent respectivement 40% et 20% des projets de recrutement de la région. En particulier, on retrouve un volume de projets important dans les secteurs de la santé et de l’action sociale (10 200 projets) ainsi que dans l’hébergement et la restauration (10 300 projets). Quant à l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire, elles regroupent 21% des intentions d’embauches. Comme en 2011, les métiers d’agriculteur salarié et d’ouvrier agricole sont les plus recherchés (6 500 recrutements) en Midi-Pyrénées en raison de l’importance de l’activité saisonnière.

Pourtant les entreprises expriment davantage de difficultés à recruter même avec une saisonnalité constante. Ces problèmes concernent 46% des projets en 2012, contre 41% l’an passé, principalement dans le secteur de l’aide à domicile qui, à 64%, dit avoir du mal à trouver leurs salariés malgré une forte velléité d’embauche.

Et les perspectives s’avèrent plutôt encourageantes. Concernant l’évolution de leur activité dans les trois à cinq ans à venir, 42% des entreprises tablent sur un maintien de leur activité et 33% pensent progresser car elles se trouvent sur un marché porteur.

Severine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.