Destination International: Pour une meilleure stratégie d’entreprise à l’export

Afin de développer leur activité, diversifier leur clientèle et conquérir de nouveaux marchés, les entreprises doivent aujourd’hui, plus que jamais, penser leur évolution dans un espace mondial. Pour les y accompagner, la Chambre de commerce et d’industrie Midi-Pyrénées a développé le programme « Destination international ». 

 

Apporter aux entreprises toutes les connaissances et les contacts nécessaires pour réussir à l’international, accompagner les primo-exportateurs et aider les PME/PMI à conforter leur positionnement à l’étranger, tel est le défi du réseau CCI International Midi-Pyrénées, présidé par Alain Di Crescenzo. Ce dernier, composé de dix conseillers dispersés sur les huit CCI territoriales, a mis en place le programme « Destination international » visant à appuyer les entreprises à leur développement international. « Les actions de ce dispositif sont doubles », explique Jean-Michel de Bellerive, chef du service international à la CCI Midi-Pyrénées, « d’abord, il s’agit d’accompagner les entreprises débutantes en matière d’export. Nous les détectons dans un premier temps, puis nous établissons un diagnostic prenant en compte le marché dans lequel elles évoluent. Nous identifions alors leurs atouts et faiblesses pour ensuite élaborer une stratégie à l’export. » Les entreprises déjà présentes à l’international peuvent également bénéficier des conseils du réseau CCI International : « il s’agit de les conseiller quant aux techniques de commerce, de les mettre en relation avec nos partenaires à l’étranger, de leur permettre une domiciliation sur place… »

La taille des entreprises est signe de crédibilité

 

Les entreprises disposent ainsi d’un guichet unique à la CCI Midi-Pyrénées (Blagnac) et d’un contact téléphonique* pour une information de premier niveau puis une prise en charge individuelle par un conseiller dédié. A ce jour, près de 1 600 entreprises par an font appel à cet accompagnement et 500 d’entre elles bénéficient d’un suivi personnalisé, tous secteurs d’activité confondus. Car si l’aéronautique représente 80% des exportations régionales, le deuxième pôle qu’est l’agriculture et l’agroalimentaire, ne comptabilise que 3% d’internationalisation des produits. « Il faut donc faire progresser ces entreprises et ainsi augmenter leur taille, pour qu’elle bénéficient d’une crédibilité accrue », estime Jean-Michel de Bellerive. La taille des entreprises régionales serait, selon lui, la plus grande de leurs faiblesses, « ajoutez à cela un défaut de marketing, le manque d’adaptation aux marchés étrangers et la difficulté à s’implanter hors Hexagone. » Mais si la région connaît des carences, elle dispose de forts atouts que CCI International souhaite développer : « nos sociétés sont à la pointe en matière de technologie, elles proposent des produits de qualité et bénéficient d’une image positive drainée par le secteur aéronautique. » Via le forum, le club, le kit, les formalités et l’espace Destination international, le réseau entend exploiter les compétences des entreprises pour accroître leurs flux commerciaux et d’affaires.

Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.