Agence de Développement Economique de la Métropole Toulousaine: Première assemblée constitutive, top départ !

Le 15 novembre dernier, l’Agence Métropolitaine de Développement Economique a tenu sa première assemblée générale. Une assemblée constitutive qui donne enfin le top départ de l’activité de l’Agence.

«Allez, allez, on va installer l’Agence !» se réjouit Pierre Cohen aux portes de la salle où se réunit la première Assemblée Générale de l’Agence de Développement Economique de la métropole toulousaine. Nous y sommes, le 15 novembre 2012, après quelques retards, la fameuse Agence prend officiellement, effectivement et surtout légalement, vie. Trois grandes missions pour cette nouvelle entité : la veille stratégique, la prospection internationale et l’accompagnement à l’implantation. «Nous avons besoin de développement. Cela fait trente ans que nous avons des compétences extraordinaires mais nous ne parvenons pas à créer des filières» explique Pierre Cohen qui compte sur cet outil pour y parvenir. Deux membres fondateurs de poids pour cette entité : la Communauté Urbaine et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse. Le conseil d’administration est composé de douze élus. Huit sont issus de la Communauté Urbaine : Pierre Cohen (président), Claude Raynal, Bernard Keller, Louis Germain, Antoine Maurice, Pierre Lacaze, Isabelle Hardy et Saliha Mimar et quatre issus de la CCIT : Alain Di Crescenzo (vice-président), Thierry Dumas, Bernard Farjounel et Jacques Mauriaud.

 

 

«La métropole est là pour attirer, capter»

 

Pour Alain Di Crescenzo, «il faut bien comprendre la complémentarité de cette structure avec celles qui existent déjà. La métropole est là pour attirer, capter. La concurrence est mondiale, on se bat contre le monde entier». La direction générale  de la structure est confiée à Eric Tardieu, qui occupait le poste de Directeur Général Adjoint économie du Grand Toulouse ; charge à lui d’opérationnaliser les ambitions du Conseil d’Administration : structurer le plan d’action et distinguer les cibles de promotion et de prospection, construire les différents partenariats nécessaires à son activité, s’inscrire dans la stratégie de marketing territorial «So Toulouse» déjà en place. Il devra aussi recruter. D’ici l’été 2013, l’équipe de l’Agence comptera sept personnes. Pierre Cohen cherche des profils extrêmement complets et polyvalents : «économistes, commerciaux, connaissant bien l’appareil institutionnel et les territoires, prospectant à l’étranger… » Eric Tardieu se verra remettre des feuilles de routes fixés par les pôles de la Communauté d’Agglomération, comme «par exemple le Gérontopole, le Cancéropole, la filière agronomique» explique le président de l’Agence, «nous avons des atouts dans la Région, des qualités, un vivier économique» conclut-il.

Le chiffre

900 000€

Budget 2012/2013 de l’Agence

Marie-Agnes Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.