AG de l’UMIH31 et salon Smahrt : Un secteur Hôtellerie-Restauration vivace mais menacé

Ivo Danaf, président de l’UMIH 31, et Guy Pressenda, président de l’UMIH Midi-Pyrénées, dénoncent la hausse de la TVA

Enjeux de survie et défis à venir pour la filière Hôtellerie-Restauration qui, à l’occasion de l’AG de l’UMIH31 et du salon professionnel Smahrt, présentait son bulletin de santé et ses ambitions tout en annonçant le lancement d’un nouvel événement dédié à la gastronomie.

 

C’est au cœur du Salon des Métiers de l’Alimentation et de l’Hôtellerie-Restauration (Smahrt) qui se tenait du 9 au 12 février à Toulouse que l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie Haute-Garonne (UMIH31) a tenu son Assemblée Générale. Exercice annuel rituel dans un contexte difficile pour la profession qui tenait pourtant salon avec une forte fréquentation et dans une ambiance enthousiaste.

Au programme des quatre jours exclusivement B-to-B et de cette 3e édition : une partie exposition réunissant près de 250 exposants et fournisseurs de produits, matériels et services répartis sur deux halls du Parc des Expositions, des conférences autour de sujets aussi divers et ciblés que la facturation, la formation, la fiscalité ou encore la valorisation des produits de la pêche française ou l’identité des vins du Sud-ouest et surtout des concours et démonstrations. Mettant l’accent sur les jeunes talents, le Smahrt 2014, d’ailleurs présidé par le « jeune » chef doublement étoilé Yannick Delpech, comptait de nombreux événements dans l’événement : le volet français de l’International Catering Cup, un Festival d’Occitanie dédié à la pâtisserie, un Concours Gargantua autour des produits de l’agriculture raisonnée, des ateliers de décoration de « Grands Buffets », des concours « Blé en herbe » pour les apprentis boulangers.

 

Difficultés et défis du secteur Hôtellerie-Restauration

 

Mais au milieu de la liesse générale, comment la filière et le secteur de l’hôtellerie-restauration en Midi-Pyrénées et en Haute-Garonne se portent-ils ? Selon Ivo Danaf, président de l’UMIH 31, et Guy Pressenda, président de l’UMIH Midi-Pyrénées, la filière compte actuellement 18330 établissements, soit près de 34000 emplois. Mais attention, ont rappelé les deux représentants de la filière, secondés par Roland Heguy, président confédéral de l’UMIH : 20 entreprises de « CHRD » (café, hôtel, restaurant, discothèque) ferment chaque jour en France ! Les raisons de ces défaillances : la hausse de la TVA (de 7 à 10% au 1er janvier 2014), l’inadaptation de certaines mesures (CICE par exemple) mais surtout la crise qui altère la fréquentation. Avec d’autres défis à venir dont les nouvelles normes d’accessibilité au 1er janvier 2015 impossibles à mettre en place pour nombre d’établissements existants. Pourtant, la filière se révèle créatrice d’emplois et de passions : en Midi-Pyrénées, plus de 4700 personnes étaient formées en 2012 avec une part forte d’apprentissage et surtout une employabilité de 90% ! En parallèle, certains métiers spécifiques militent pour une meilleure reconnaissance : c’est le cas des Crémiers-Fromagers qui demandent à être reconnus sous le statut d’artisan, complémentaire à celui de commerçant et à l’image de leur véritable savoir-faire.

Pour finir sur une note optimiste, en plus de la signature de conventions avec le Rectorat pour la formation et avec EDF, l’UMIH31 a annoncé le lancement d’un nouvel événement « Toulouse à Table » centré sur « le partage et le rayonnement » qui aura lieu dans le cadre de la Fête de la Gastronomie à Toulouse. Rendez-vous donc le 20 septembre 2014 et pour le prochain Smahrt en 2016 !

 

Alexandra Foissac



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.