Aéroport Toulouse Blagnac: Relancer la croissance

« Au premier plan, le satellite d'embarquement du Hall D de l'aéroport de Toulouse-Blagnac

Plus de 7 millions de passagers en 2013 et un plan stratégique 2014-2018 : bilan et perspectives pour l’aéroport Toulouse Blagnac sur fond de qualité de services, de diversification économique et d’engagement sociétal.

 

Une année de stabilisation qui prend place dans un contexte économique qui ne retrouve(ra) pas son faste d’antan : l’Aéroport Toulouse Blagnac dressait le 9 janvier son bilan 2013 et présentait ses perspectives et ambitions pour l’avenir.

Les chiffres tout d’abord : plus de 7.5 millions de passagers (soit une hausse de 0.1%) et plus de 61000 tonnes de fret (en hausse de 5.4%). Portrait-robot du passager ATB : il voyage pour 40% pour affaires et 60% en loisirs avec une inversion des chiffres observée sur les dernières années, et à 58% sur du trafic national et à peine 61000 en transit. Au global, les mouvements d’avion ont baissé de 4.9% mais avec un meilleur taux de remplissage, le trafic régulier progresse de 0.9%, mais le trafic non régulier chute de 17.3% et la part du low-cost s’élève désormais à 27.4%. On constate une baisse sur les destinations internationales (-1.5%) essentiellement due à une diminution de l’offre.

Côté faits marquants, pas de nouveau bâtiment, pas d’ouverture de bases (Air France et EasyJet en 2012) mais la remise à neuf de la piste historique de l’aéroport construite en 1939, le lancement d’un nouveau site internet, l’installation de nouvelles boutiques dans l’aérogare et la mise en place de nouveaux services pour les passagers (Airport Helpers, réservation de parking, contrôle sûreté premium…). Du côté des destinations, la star de l’année 2013 est la Corse qui a enregistré une hausse de 1000% de l’offre en nombre de sièges avec cinq compagnies reliant Toulouse à Ajaccio, Bastia, Calvi et Figari, la liaison Air Corsica sur Ajaccio étant désormais annuelle. Birmingham, Split, Tel Aviv sont les nouvelles destinations apparues en 2013 et le nombre de compagnies opérant régulièrement depuis Toulouse frôle désormais les trente.

 

Grand Ciel

 

L’avenir ? Appelez-le « Grand Ciel » car c’est sous ce nom que l’Aéroport Toulouse Blagnac va développer sa stratégie d’entreprise 2014-2018. Succédant à l’ère des grands travaux et de la croissance à deux chiffres, le plan s’articule autour de 3 axes, 4 valeurs, 9 enjeux, 51 chantiers, et s’accompagne d’un programme d’investissements de 64M€ sur cinq ans. Pour ATB, il s’agira donc de renforcer sa performance au service du client, de développer des relais de croissance et d’être un aéroport responsable. A l’appui, viennent ainsi un nouveau Contrat de Régulation économique signé avec l’Etat fin 2013 sur l’évolution des redevances aéroportuaires, une démarche environnementale accrue, et des objectifs d’améliorer et de personnaliser les services aux passagers. Enfin, parce que le contexte du transport aérien reste difficile, ATB mise sur la diversification pour aller par exemple vers la commercialisation d’immobilier de bureau (l’aéroport dispose d’un territoire de 500 ha). Francazal, l’arrivée du tramway, les négociations pour ouvrir des destinations long courrier (New York à l’été 2015 ?) seront également au cœur de l’actualité prochaine d’ATB qui vise une croissance du trafic de 2% sur 2014.

Alexandra Foissac



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.