Aéromart Toulouse 2012: Le rendez-vous de l’aéronautique et du spatial

La convention d’affaires internationale des industries aéronautiques et spatiales tient son 9e rendez-vous à Toulouse. Aéromart rassemble au Parc des Expositions, du 4 au 6 décembre, les principaux décideurs et donneurs d’ordre mondiaux du secteur.

Tous les deux ans, en alternance avec Le Bourget, la capitale de Midi-Pyrénées accueille le plus important rendez-vous mondial d’affaires du secteur aéronautique et spatial. Pas moins de 2 300 participants, issus de 1 200 entreprises locales, nationales et internationales (45 pays) participent à cet événement d’envergure. Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, se dit fier que la région soit le berceau de l’aéronautique et à l’origine de l’histoire de la convention Aéromart. «Nous nous mobilisons pour offrir à la filière un environnement favorable» explique le président Malvy, fort du constat chiffré régional qu’il livre : «62 000 emplois en Midi-Pyrénées issus de la filière, 400 laboratoires de Recherche publics ou privés, troisième région exportatrice de France et première en solde commercial. Nous sommes aussi la plus forte région d’Europe sur le spatial avec 370 établissements qui dégagent un chiffre d’affaires global de 600 millions d’€.» Pour Bernard Plano, président de Midi-Pyrénées Expansion, la convention a plusieurs objectifs : «booster et faciliter les affaires, mettre en valeur nos entreprises régionales.» Une vraie vitrine pour le dynamisme de l’économie régionale avec près de 150 entreprises locales présentes sur le salon, dont 63 PME.

 

«La Mecque de l’aéronautique française »

Pour le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, Alain Di Crescenzo, Aéromart est la «Mecque de l’aéronautique française ». Selon le président de la CCIT, le secteur a connu en 2011 une année record avec la création de 13 000 nouveaux emplois, 10 000 contrats d’intérim et le placement de 4 500 jeunes en alternance. « Airbus a un carnet de commandes à sept ans, et il va falloir l’honorer » car le secteur manque mains d’œuvre « tant en cols blancs qu’en cols bleus » précise Alain Di Crescenzo. C’est pour cela aussi que la CCIT a aménagé un espace de recrutement dans le salon. « Aéromart est aux affaire aéronautiques ce que Le Bourget est aux démonstrations aéronautiques ! » explique Bernard Keller, vice-président du Grand Toulouse en charge du développement économique et de l’emploi. Se félicitant de la vitalité de la filière sur la métropole toulousaine, le Maire de Blagnac souligne également l’importance « d’entretenir la culture technologique et scientifique propre à la métropole » et si bien ancrée dans la région. Tous les acteurs s’accordent pour dire qu’Aéromart est une chance et une formidable vitrine des savoir-faire des entreprises locales. Prochain rendez-vous à Toulouse en 2014.

 

Marie-Agnès Espa



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.