Aéromart : «The place to be» pour les entreprises aéronautiques

Le rendez-vous est fixé. La convention d’affaire Aéromart aura lieu à Toulouse du 4 au 6 décembre prochains. Un événement incontournable pour les industries aéronautiques et spatiales du monde entier.

«Aéromart est le type de partenariat parfait pour promouvoir les entreprises de notre région» se réjouit le conseiller régional Bernard Raynaud. La neuvième édition de cette convention d’affaire est organisée conjointement par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse, Midi-Pyrénées Expansion, et l’Agence de Développement de la région. Pendant trois jours, tous les grands donneurs d’ordre de la planète vont pouvoir rencontrer des entreprises sous-traitantes. Une occasion unique de «valoriser nos PME et nos acquis technologiques» insiste le conseiller régional. Mais pas que. Vu les retombées internationales de l’événement, les organisateurs d’Aéromart espèrent mettre en avant les attraits de notre région, «la qualité de vie, la gastronomie et le tourisme» précise Bernard Plano, président de Midi-Pyrénées Expansion. Il faut dire que 40% des visiteurs sont des étrangers.

A la mi-septembre, déjà 750 entreprises sont inscrites à l’événement, «on dépassera les 1200 participants de 2010» assure Bernard Plano. Un succès croissant au fil des éditions qui s’explique par le côté «pragmatique» de la convention. «Ce n’est pas un salon» souligne Bernard Plano, mais bien un lieu où vendeurs et acheteurs sont en contact direct. Lors de la dernière édition d’Aéromart à Toulouse, étaient présents 450 donneurs d’ordre et 550 preneurs d’ordre. Au total, 15 000 rendez-vous ont été organisés en deux jours.

 

L’édition 2012 se perfectionne…

 

Cette année, Aéromart se déroulera pour la première fois sur trois journées. Le 4 décembre un sommet se tiendra au centre de congrès Pierre Baudis. La politique d’achat des grands groupes et la chaîne d’approvisionnement seront les deux grands thèmes abordés. Puis la convention d’affaire, à proprement parler, s’installera pour deux jours au parc des expositions. Autre nouveauté, le Japon et le Canada seront les deux pays mis en avant. Le Japon participe pour la première fois à cette convention et le Canada est un partenaire privilégié de la France.

L’accent sera également porté sur le «Green Village», un espace de 100 m2 où les entreprises pourront présenter les nouvelles technologies qui respectent le développement durable. Enfin, les organisateurs sont «en réflexion» sur la création d’un espace «Emploi, formation», où pourrait être présent Pôle emploi par exemple.

 

La convention d’affaire ne cesse donc d’évoluer d’années en années. Et son efficacité n’est plus à démontrer. Si bien qu’aujourd’hui, «on est obligé de refuser des entreprises afin de respecter un certain ratio entre donneurs d’ordre et preneurs d’ordre» explique André Truchot, directeur des achats d’Aerospace.

 

Coralie Bombail

http://www.bciaerospace.com/toulouse/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.