Yvan Cujious aime tout son monde

Yvan Cujious

A l’occasion de la sortie de son dernier opus «J’aime tous les gens», Yvan Cujious s’est offert une rencontre particulière avec son public. En effet, le 28 mars dernier, il était dans les rues toulousaines, place Wilson. Au rendez-vous : du dialogue, des dédicaces et du live. Nous y étions.

Yvan, pourquoi cette idée d’aller à la rencontre des Toulousains pour la promotion de cet album ?

Je désirais fêter en même temps l’arrivée des beaux jours et la sortie de l’album. C’était l’occasion, dans une ambiance festive et chaleureuse, de faire un cadeau aux Toulousains. Il s’agit également de mettre en éveil gentiment sur les problèmes actuels des métiers du disque, et sur le développement des artistes.

Tu «aimes tous les gens»… Les Toulousains en particulier ?

Dans la chanson, je dis «J’aime tous les gens même les Bordelais», c’est dire… Je ne m’en cache jamais, j’aime Toulouse et ses habitants. J’y suis attaché, et je porte cet amour-là partout où nous nous produisons. C’est important pour moi, surtout dans mon spectacle, de m’appuyer sur mes racines toulousaines.

Quelle a été votre motivation première pour l’écriture de cet album ?

Cet album est fortement inspiré par les relations de couples. Je qualifie ces relations de pathologique, voire de «pastroplogiques». Des relations souvent décalées, complexes, qui deviennent même caricaturales et humoristiques. Je l’ai vécu comme tout le monde… Des choses folles, excessives… J’aime écrire dessus.

On note dans votre album les collaborations avec Magyd Cherfi et Art Mengo… Pourquoi eux ?

Magyd est pour moi ce qui se fait de mieux dans la chanson française en matière d’écriture. C’est un poète dans tous les sens du terme. Je l’admire depuis très longtemps. Quant à Art Mengo, j’adore son sens de la mélodie, sa sobriété et son élégance. Que ces deux-là m’aient offert une chanson, c’est simplement superbe !

Propos recueillis par Thomas Simonian

Yvan Cujious En concert les 5 et 6 avril au «Bijou» et le 1er juin au «Moulin» (Roques s/Garonne)

De l’Amour, des couples, la vie…

Un album qui sent la vie et le quotidien. Yvan Cujious est de retour avec «J’aime tous les gens», onze titres qui lui ressemblent, mais qui surtout nous ressemblent. Une diction, un style et un rythme proches de Bénabar dans «L’Amour dans tous ses états», un bijou avec «M’aime pas» (signée Art Mengo) et ses guitares et son refrain qui ne nous quittent plus, une orchestration magique notamment sur «Bon débarras !» avec un violon qui souligne une joyeuse mélodie etc. Notons également la richesse des paroles basées sur ce qu’est le couple et les sentiments amoureux aujourd’hui : «Une boîte aux lettres pleure pour tout le courrier du coeur, comme une lettre jetée au beau milieu du désert…» Un conseil : écoutez l’album jusqu’à la fin ! Oui une surprise s’y cache !

TS

Yvan Cujious «J’aime tous les gens» (Passerelle/Socadisc)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.