Yannick Delpech Le « Sandyan» bientôt rue Alsace

Chef du restaurant gastronomique « l’Amphitryon » à Colomiers, dans la banlieue toulousaine, Yannick Delpech, a de nouveaux projets. Après avoir été le plus jeune étoilé de l’Hexagone à 24 ans, c’est à présent la pâtisserie, son premier amour, qui prend le dessus. Le 6 septembre prochain il ouvre avec son associé Sandrine Batard un Salon de Thé, le « Sandyan » situé rue Alsace Lorraine. Le rendez-vous est pris !

 

« Je pourrais largement me contenter de l’Amphitryon car il y a encore de nouvelles choses à apporter, mais je me suis toujours dit que je reviendrais à la pâtisserie. Cela a toujours fait partie de mon premier but dans ma vie professionnelle. » explique Yannick Delpech. A la tête d’un restaurant gastronomique étoilé par deux fois, Yannick Delpech, ne veut néanmoins pas se cantonner à la cuisine. A 37 ans, le jeune chef a de belles ambitions en ouvrant au centre-ville de Toulouse, – 54 rue Alsace Lorraine – un second établissement destiné cette fois-ci à la pâtisserie comprenant un coin salon de thé. Ce n’est pas sans connaissance qu’il se lance dans cette nouvelle aventure. Son projet, il l’a mûrement réfléchi : « Je suis avant tout pâtissier de formation. Cela me tenait à cœur de revenir à mon premier amour. J’ai travaillé pendant huit ans dans la pâtisserie avant de débuter dans la restauration. » confie Yannick Delpech. « A la base, l’idée était d’ouvrir un autre restaurant. Mais je me suis rendu compte que cela n’allait pas être évident avec l’Amphitryon par rapport aux créneaux horaires qui seraient évidemment identiques. Dans le domaine de la pâtisserie tout se passe la nuit. Donc avec le salon de Thé, ce sera compatible. »

Comme pour le restaurant, Yannick Delpech forme la même équipe avec son associé Sandrine Batard pour ce nouveau projet. Ce n’est pas par hasard si la pâtisserie-salon de thé porte le nom de « Sandyan ». Mais ce super héros de dessin animé, mascotte de la pâtisserie, est avant tout la combinaison des deux prénoms : Sandrine et Yannick.

 

Une pâtisserie 2 étoiles ?

 

Avec ses deux étoiles dans le domaine de la gastronomie, on n’en attend pas moins de lui dans le domaine du sucré. « Nous voulons faire évoluer la carte en permanence. Nous allons travailler sur les saisons, nous utiliserons seulement des produits frais. Il n’y aura donc pas de tartes aux fraises au mois de décembre !» explique le jeune chef ambitieux. « Les vitrines ne seront pas garnies de gâteaux à défaut de quelques-uns pour présenter les entremets. L’essentiel se passera dans le laboratoire. Les pâtissiers finiront un maximum de gâteaux au dernier moment, le but étant de travailler sur l’instant. » Mais son objectif est de « viser plus haut ». La tête sur les épaules, Yannick Delpech sait ce qu’il veut : « Pour le « Sandyan», j’ai envie de présenter la même gamme de produits que je propose à l’Amphitryon pour la pâtisserie. Pour cela, il nous faudra du temps nous n’allons pas y arriver du jour au lendemain.»

Fidèle à sa manière de travailler d’un établissement à l’autre, Yannick Delpech mettra là aussi son savoir-faire à la portée des pâtissiers en herbe. Cerise sur le gâteau, il devrait comme pour « l’Amphitryon », proposer d’ici janvier 2014 des cours de pâtisserie dans le laboratoire du « Sandyan »… Avis aux amateurs !

 

Elsa Nardari

 

Repère :

Né le 6 janvier 76

1er étoile en 2000 à l’âge de 24 ans

2e étoile en 2008

 

 

 

Repère chiffres :

220m² de surface au total, comprenant 100m² pour le laboratoire, 60m² de boutique et autant pour le salon de thé.

 



UN COMMENTAIRE SUR Yannick Delpech Le « Sandyan» bientôt rue Alsace

  1. Clément dit :

    La patisserie s’appelle “Sandyan” attaché :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.