Yann Golzan et Pierre Niney : le mensonge est très cinématographique

NineyLe 6 mars dernier, furent présents pour l’avant première de « Un homme idéal » Pierre Niney et le réalisateur Yann Golzan. Si le premier des deux cités vient tout juste d’être auréolé du César du meilleur acteur pour sa prestation dans Saint-Laurent, le second signe ici un thriller haletant et réussi dans lequel la mise en scène est autant à souligner que la performance d’acteur. Interview.

 

L’histoire qui nous est proposée ici est celle de Mathieu, jeune auteur entre deux petits boulots qui se voit refuser son manuscrit par une maison d’édition mais qui, hasard du destin, va trouver le carnet de voyage d’un combattant de la guerre d’Algérie et se l’approprier, celui-ci venant de décéder. Le succès est immédiat, Mathieu devient rapidement connu et reconnu mais trois ans après ce succès, survient le syndrome de la page blanche. S’ajoute à cela un inconnu qui connaît la vérité sur ce livre et va faire chanter notre héros. Débute alors une spirale mensongère dans laquelle Mathieu va tout faire pour garder son secret.

 

Ce film réussit la performance de comporter plusieurs intrigues qui se superposent et l’on peut, à travers la performance de Pierre Niney, voir d’une façon ou une autre la psychologie de son personnage. Pourquoi le choix de faire un thriller ? Comme le concède Yann Golzan : « C’est mon second film, j’avais vraiment envie de faire un thriller, j’ai toujours aimé la tension et le suspens au cinéma et je trouve que le mensonge est très propice, très cinématographique ». Du même coup, le visage de Pierre Niney s’impose alors très naturellement : « Oui car ma contrainte était que le film raconte exclusivement le point de vue du personnage principal et surtout qu’il aille très loin dans ce périple. Ma crainte était que le spectateur le juge, le trouve psychotique mais je voulais qu’on ait de l’empathie pour lui, c’était très important. Et donc j’avais besoin d’un comédien qui m’aide à créer cette empathie et je trouvais Pierre incroyable dans d’autres films parce qu’il dégage cette empathie naturellement, il crée une alchimie formidable. Il me fallait un comédien qui soit virtuose »

 Le cocktail qui en résulte est détonant

Comment alors Pierre Niney, qui vient tout juste d’être auréolé du César du meilleur acteur pour son rôle dans Saint-Laurent, s’est-il préparé pour un tel rôle hautement psychologique et intrusif pour lui même : « Essentiellement beaucoup de discussions avec Yann qui m’a fait part de ses références comme Plein Soleil ou Match Point, on a répété avec Ana Girardot (dont la performance est également à souligner) pour déjà créer une intimité de couple, voir comment cela fonctionnait. Et Yann m’avait demandé un mois avant le tournage de prendre un peu de muscles et de travailler physiquement, ce qui me plaisait complètement comme idée vu que j’adore travailler physiquement sur les rôles avant même d’en travailler la psychologie, ça ouvre des portes, mêmes inconsciemment quand on s’impose une rigueur physique. Il fallait rendre crédible le coté jeune mec qui doit survivre et passer par des épreuves physiques tout en tentant de devenir écrivain ».

Le cocktail qui en résulte est détonant et l’intrigue plus que prenante, on ressent effectivement cette empathie pour le personnage tout en vivant avec lui cette spirale qui va le mener jusqu’à un certain point. Pierre Niney apporte de la justesse et de la profondeur à ce personnage que l’on à envie d’accompagner jusqu’au bout, que ce soit pour son bien ou pour son mal, chaque spectateur se fera une idée. Comme le dit Pierre Niney lui même : « C’est ça qui est génial au cinéma, c’est que chacun peut avoir une perception et une approche différente et qu’il peut entrevoir les choses de telle ou telle façon par rapport à sa sensibilité ».

Un homme Idéal, avec Pierre Niney, réalisé par Yann Golzan. Le 18 mars dans les salles.

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.