Vincent Azé humoriste « Je suis le plus vieux débutant »

L’humoriste toulousain Vincent Azé, prend ses quartiers au Café-Théâtre des Minimes du 16 janvier au 1er février* avec son premier one man show « Mise à jour ».

 

Après avoir tourné pendant un an son spectacle « Mise à jour », Vincent Azé a remporté le prix du festival Fernand Raynaud 2013. Il a également figuré parmi les dix derniers de la sélection qui comptait pas moins de 250 humoristes du « Montreux Comedy Festival ».

Vincent Azé revient dans la ville rose, où, après avoir testé son spectacle « Mise à jour », il prend résidence au café-théâtre des Minimes pour une série de représentations. N’en déplaise aux Toulousains, tout un chacun peut se retrouver aux travers de ces sketches « drôles et touchants » : « Je raconte un peu mon histoire. C’est un mec de 40 ans qui a deux enfants, deux mariages et autant de divorces. Un peu simplet, il reste scotché dans les années 80. » raconte le Toulousain.  « La remise en question s’est faite peu avant le passage à la quarantaine, où je prends conscience qu’à un certain âge, on n’est plus un enfant. » Voulant aller de l’avant, il revient sur des moments marquants de sa vie : « Je parle de l’amour, la jalousie, l’accouchement, l’adolescence, la séparation… » Un panel de thématique du quotidien est abordé avec une écriture « moderne » qui lui est propre.

 

Pas si débutant que ça

 

« Je pars du principe que dans la vie le « non », on l’a déjà. Donc on ne risque qu’un « oui ». » C’est avec cette devise que Vincent Azé a fait ses premiers pas dans le milieu du théâtre. En effet, c’est avec un certain aplomb qu’il a démarché Smaïn afin de travailler à ses côtés : « A l’époque, c’était le Jamel d’aujourd’hui. Il cherchait des auteurs. Je suis allé le voir au culot en lui disant que je voulais collaborer avec lui. J’ai commencé à l’essai pendant un mois qui s’est avéré concluant » explique-t-il. «De-là, nous avons continué six années durant. » Après avoir écrit plusieurs pièces pour différents comédiens et s’être produit dans la Capitale, Vincent Azé revient ainsi sur ses terres : « C’est un plaisir supplémentaire de venir jouer à Toulouse. »

Elsa Nardari

 

 

Mini Bio

 

De 1996 à 2002 : Rencontre et début d’une longue collaboration avec Smaïn.

1997 : Molière pour le spectacle Smaïn « Comme ça se prononce » nominé dans la catégorie « Meilleur one man Show »

2006 à 2012 : Vincent Azé travaille avec Cauet en tant qu’auteur et comédien sur les trois dernières saisons de la méthode Cauet.

2012 : Premier One Man Show « Mise à Jour »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.