Toons : espèce toulousaine protégée

©TAT Productions
©TAT Productions

CARTOON. Du 9 au 17 septembre, les toons envahissent la ville. Ces drôles de personnages sont mis à l’honneur le temps d’un festival de cinéma d’animation. L’occasion pour le grand public de découvrir des productions régionales, mais aussi d’apprendre à connaitre ceux qui se cachent derrière ces dessins animés.

Un pingouin qui se prend pour un tigre, une chauve-souris gaffeuse, un phacochère qui chante comme un crooner ou encore un primate paranoïaque : tous les personnages de la série “Les As de la jungle” ont rendez-vous à Toulouse pour l’évènement Les Toons débarquent. Ces héros, sortis de l’imaginaire des infographistes du studio toulousain TAT productions, seront accompagnés d’autres stars du genre mais aussi de leurs créateurs.

Il faut dire que la région est le berceau de nombreux personnages et films du genre. Les infos animées de ‘’1 jour 1 question’’ ont, par exemple, vu le jour ici. Ces courtes vidéos diffusées quotidiennement sur France 4 répondent aux interrogations des enfants sur l’actualité : C’est quoi la liberté ? C’est quoi un héros ? Pourquoi fête-t-on les anniversaires ?  Ou encore C’est quoi un réfugié ? Ibinou, un petit hibou photographe animalier, a également répondu présent et se joindra à ses camarades toulousains le temps du festival. ‘’Les Toons débarquent’’ est donc l’occasion pour la région de mettre en valeur son savoir-faire dans le domaine. « La collectivité soutient la filière depuis une dizaine d’années maintenant. Cet évènement permet de montrer au public que cette démarche porte ses fruits », raconte Jean-François Tosti, l’un des fondateurs de TAT productions et le président de l’ARPAnim, l’association régionale des producteurs d’animation. Il ajoute : « 90 % des enfants connaissent les ‘’As de la jungle’’ mais très peu savent qu’ils sont nés ici ».

« 90 % des enfants connaissent les As de la jungle mais très peu savent qu’ils sont nés ici »

Pendant près de dix jours, les séances de projections vont ainsi se multiplier, à la médiathèque, dans différents cinémas de la ville mais aussi en plein air, place Saint-Georges. L’occasion de revoir des films déjà sortis comme ‘’Minuscule’’ et d’en découvrir d’autres, tels que ‘’Louise en hiver’’ qui sera présenté en avant-première. Comme pour les éditions précédentes, les enfants seront nombreux à s’assoir sur les fauteuils des salles obscures. 2 000 d’entre eux auront une place de choix dans le festival puisqu’une rencontre avec des créateurs de personnages animés est prévue. Les professionnels expliqueront aux enfants leurs différentes techniques de travail : « Après une séance de projection, nous allons leur montrer comment se fabrique un dessin animé avec une sorte de making of», explique Jean-François Tosti. Le festival n’est pour autant pas interdit au plus de 18 ans : les grandes personnes y trouveront également leur compte. « Les films d’animation ne sont pas exclusivement réservés aux enfants. À la manière de ‘’Persépolis’’, de ‘’Valse avec Bachir’’, ou plus récemment, de la ‘’Tortue rouge’’, beaucoup s’attaquent aussi à des sujets d’adultes », assure le professionnel. Peu importe leur âge, il semble ravi à l’idée de rencontrer directement les spectateurs : « C’est super agréable d’avoir des salles remplies en face de soi », se réjouit-il.

Enfin, les ‘’cartoons d’or 2016’’ clôtureront l’évènement avec une remise de prix. Cette soirée, organisée par l’association CARTOON, récompense les meilleurs courts-métrages du genre. Une sélection établie par des professionnels, producteurs et réalisateurs internationaux, parmi 23 courts métrages primés lors de festivals d’animation européens. La crème des toons en somme.

 

 

 

Encadré + :

En parallèle de l’évènement public, des professionnels se retrouveront au Cartoon Forum. Un salon réunissant les différents acteurs de la filière et qui permet aux réalisateurs de trouver des financements. Les projets de film d’animation de 22 pays européens y seront représentés.

Infos pratiques :

Des films d’animation seront projetés en plein air place Saint-Georges:

Vendredi 9 septembre à 21h30 : Minuscule, la vallée des fourmis perdues

Samedi 10 septembre à 21h30 : Shaun, le mouton

Pour retrouver des courts métrages de production régionale, ça se passe mercredi 14 septembre à 19h à la cinémathèque de Toulouse.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.