TAT Productions, l’animation made in Toulouse

Un pingouin nommé Maurice qui se prend pour le roi de la jungle, ça existe ! Ce personnage farfelu n’est autre que la coqueluche de TAT Productions, studio d’animation toulousain en vogue. Pour preuve, la boîte de production a récemment reçu des prix prestigieux dans des festivals d’animation coréen et brésilien et cartonne à l’étranger. Portrait très prometteur.

 

TAT. Derrière ces trois initiales se cache un trio d’amis, passionné de cinéma depuis la plus tendre enfance. T, pour Jean-François Tosti, le producteur. A, pour David Alaux, qui coréalise les animations avec Eric Tosti, frère de Jean-François et indéboulonnable T de TAT Productions. Amis d’enfance, les trois acolytes « ne se sont jamais vraiment quittés », assure Jean-François, entretenant leur passion commune pour le cinéma dès les premières années d’amitié. Ils ont d’ailleurs conçu ensemble des petits films d’animation lorsqu’ils étaient encore à l’école et pendant leurs études en dévorant plusieurs longs métrages par jour.

La passion avant tout

Malgré un parcours scolaire scientifique, les trois cinéphiles sont vite rattrapés par leur passion. En 1998, Jean-François, parti enseigner les mathématiques en Colombie, se lance dans la réalisation de courts métrages. Il découvre alors le travail en équipe, la production et acquiert certaines bases du métier qui rythmera quelques années plus tard son quotidien. Parallèlement, David et Eric, restés à Toulouse après leurs études, s’adonnent eux-aussi aux joies du court métrage et réalisent leur premier film d’animation en 1999, « Mon copain ».

A l’étranger depuis quatre ans, Jean-François Tosti a le mal du pays, et décide de rejoindre ses camarades à Toulouse. En 2000, TAT Productions voit le jour. Complètement autodidactes, les trois garçons touchent à tout : l’animation, la fiction, le documentaire … « A l’époque, l’animation n’était pas une obsession, mais c’est ce qui marchait le mieux», confie Jean-François.

2006, le grand saut

En 2006, après quelques spots publicitaires, le trio se sent plus mûr pour partir à la rencontre des chaînes de télévision, projet de court métrage animé sous le coude. Ce projet, c’est « Spike ». Petit lutin naïf et maladroit dont les facéties ont ravi petits et grands quelques mois plus tard sur le petit écran. Pourtant, à l’époque, TAT Productions se heurte à de nombreux refus. Même France 3, d’abord intéressé par le concept, ne donne pas suite à la collaboration.

Six mois plus tard, un changement à la tête de la Jeunesse de la chaîne publique va changer la donne. Ce nouveau patron veut « du sang neuf », et France 3 recontacte les Toulousains. Tout se concrétise quelques semaines plus tard, lorsque « Spike » est sélectionné au Cartoon Forum, tremplin européen de l’animation destiné à lutter contre l’hégémonie des géants étrangers. La nouvelle fait son effet. Plusieurs grosses chaines européennes, à l’instar de la Rai en Italie ou de la BBC en Angleterre, s’intéressent au projet.

Devant cet enthousiasme, France 3 revient sur sa première décision. En 2008, après un an et demi de travail, et « quelques erreurs liées  à [leur] inexpérience », « Spike » est enfin diffusé à Noël sur la chaîne publique. Le ton est nouveau, le scénario offre plusieurs niveaux de lecture, l’image est travaillée. Bref, le succès est immédiat. « Les audiences étaient excellentes, tout comme le retour des spectateurs et de la presse », se réjouit Jean-François Tosti. Un engouement qui transcende les frontières de l’Hexagone, puisqu’une cinquantaine de pays européens distribue également les aventures du lutin malhabile.

A la conquête de l’Amérique

Ni une, ni deux, les Toulousains se lancent dans la fabrication d’un nouveau projet, « Les As de la Jungle ». Changement de décor, changement de héros. La nouvelle coqueluche, c’est Maurice. Un pingouin persuadé d’être un tigre, qui règne en maître sur la jungle. Accompagné d’une bande d’animaux sympathiques, il n’imagine pas le succès qui l’attend sur le petit écran. Après deux ans de labeur, le film sort sur France 3 fin 2011, précédé de 26 petits sketchs diffusés courant octobre. « L’enthousiasme est délirant, s’enchante Jean-François. Le dessin animé se vend partout ».

Universal, qui distribue les vidéos des As, obtient l’exclusivité de la vente des DVD outre-Atlantique par Wal-Mart, géant américain de la grande distribution. Gallimard Jeunesse publie un livre qui retrace les aventures de ces animaux loufoques. Les raisons de cet engouement ? D’après Jean-François Tosti, « en Europe aujourd’hui, personne n’arrive, avec un budget télé, à un tel degré de qualité technique ». Pour cause, les studios de production choisissent ce qui se fait de mieux. Pour les voix françaises, les doubleurs de Jack Black, Jim Carrey et Julia Roberts. Chez les Américains, le grand John Lithgow, référence en matière de jeunesse. La musique du film a été enregistrée en Hongrie, avec l’orchestre symphonique de Budapest.

Des projets enthousiasmants

Aujourd’hui, le trio prépare la suite de « Spike » qui sortira en décembre sur France 3. D’autres aventures des « As de la Jungle » sont aussi en fabrication, sous la forme d’une mini-série de 52 épisodes. Un concept qui ne s’arrête pas à la télévision, puisque des discussions ont notamment été engagées avec un parc à thème américain, ainsi qu’une chaîne de restauration rapide, pour utiliser l’image des « As » dans les menus pour enfants.

Désormais trop exigus pour accueillir toute l’équipe qui a triplé depuis le début de l’aventure TAT Productions, les studios déménagent en octobre. Toujours à Toulouse, « parce qu’on y est bien », confie Jean-François Tosti. Forts du soutien indéfectible que leur accorde le Conseil Régional depuis leurs débuts, les trois amis ne sont pas près de quitter la Ville rose.

Ariane Riou

[embedplusvideo height="281" width="450" standard="http://www.youtube.com/v/P52JUKXdYJY?fs=1" vars="ytid=P52JUKXdYJY&width=450&height=281&start=&stop=&rs=w&hd=0&react=1&chapters=&notes=" id="ep9601" /]

 



UN COMMENTAIRE SUR TAT Productions, l’animation made in Toulouse

  1. Juanola dit :

    Félicitation les gars. Très content pour vous, vous le méritez largement, ceux qui vous connaissent n ont jamais douté. Bravo encore les petits Illois. On est fier de vous!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.