Le Forom des langues : un événement pour découvrir les langues du monde

TOUR DE BABEL. Depuis 25 ans, le Forom des langues fait dialoguer les langues du monde sur la place du Capitole. Une invitation à découvrir le cantonais, le malgache ou le tamazight par le biais de la danse, de la musique et du jeu. Entrez dans la ronde !

// Par Maylis Jean-Préau

forom des langues
©PierreSelim

Quelle langue parlez-vous ? Au Forom des langues, la réponse peut être le français, l’anglais ou l’espagnol mais aussi le mapudungun, la langue des Mapuches, l’ewondo du Cameroun ou le slovène. Une centaine de langues sont représentées par leurs locuteurs au cours de cet évènement qui prône « le principe de l’égalité des stands pour affirmer l’égalité « anthropologique » des langues », explique Claude Sicre, inventeur du Forom. Si des intervenants pointus viennent au Forom pour parler de linguistique, les langues se découvrent surtout par le biais d’évènements festifs. À commencer par la soirée ségakordéon le samedi.

En partenariat avec Rio Loco, le Forom donne en effet un coup de projecteur sur les langues et les traditions de l’océan indien. Le ségakordéon, qui vient de l’île Rodrigues, est à la fois un bal et un concert avec un orchestre composé d’une ravanne, ce tambour en peau de chèvre, de percussions en bois mais aussi d’un accordéon diatonique ! « C’est une musique créole, comme la langue », précise Claude Sicre. Une musique qui se nourrit autant de sonorités européennes comme la polka que de cultures malgaches et africaines. La découverte de l’océan indien se poursuit le lendemain sur le Forom où le spécialiste de la question, Georges Daniel Véronique, présentera les différentes langues coexistant sur cette zone géographique. Passant à la pratique, des danseurs s’élanceront pour montrer à quoi ressemblent les danses malgaches d’Antananarivo, de Diego et de Tuléar.

Parce que les langues sont vivantes, de nombreux évènements conviviaux sont programmés sur la grande scène tout au long de l’après-midi. Des danses d’Ukraine ou d’Arménie au concert de pop coréenne, en passant par le yoga dansé ou les danses participatives du Pays basque, la diversité des langues est mise en image. « Chaque stand invente des choses : il y aura par exemple, en ce jour de fête des mères, des traductions de souhaits en différentes langues », précise Claude Sicre.

Pour souffler entre deux pas de brise pieds, certains ont même prévu des activités ludiques autour des langues, comme ce jeu de société et d’initiation à la langue des signes. Petits et grands peuvent mettre la main à la pâte en participant à un atelier d’écriture cunéiforme sur argile, comme le pratiquaient les Araméens, ou s’essayer à la calligraphie mongole. Après avoir assisté à une démonstration de kung-fu et vu une exposition sur les alphabets de la Méditerranée, il reste encore à écouter des contes de France, des poèmes d’Afrique… Tous ces dialectes vous donnent le vertige ? Et pourtant les langues présentes sur l’événement ne sont qu’un maigre aperçu de celles qui se parlent sur la planète Terre.

Le carrefour culturel Arnaud Bernard

Cofondé par Claude Sicre, le Carrefour Culturel Arnaud Bernard, est un lieu à part qui ambitionne autant de mener une action d’animation populaire dans le quartier qu’une mission culturelle de portée internationale. Au programme, des repas de quartier, des conversations socratiques et le Forom des langues, un concept qui a déjà essaimé à travers le monde.

+ Infos pratiques :

Concert Ségakordéon, samedi 27 mai à 18h, à l’Ostal d’Occitania, gratuit. Forom des langues, dimanche 28 mai, à partir de 12h, place du Capitole, gratuit, www.arnaud-bernard.net.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.