Paulette, de Jérôme Enrico: Quand Mamie vend de la drogue

Quatre-vingt ans et toutes ses dents. Paulette vit en cité HLM et, comme bon nombre de personnes âgées, a du mal à vivre de sa maigre retraite. Sa solution ? Reprendre le boulot, et pas n’importe lequel. Pour redorer sa vie, mamie Paulette s’improvise dealeuse. Et le pire, c’est qu’elle est douée ! Même si l’idée ne respire pas la nouveauté – la série « Weeds » raconte aussi les aventures d’une dealeuse incongrue -, le scénario de Jérôme Enrico peut tout du moins faire sourire. En tout cas sur le papier. Bernadette Lafont en mamie dealeuse, il fallait y penser. Et plus encore, il fallait oser. Pourtant, rien n’y fait même si l’envie y est. Certes, certaines situations se veulent cocasses – une octogénaire qui discute cannabis avec des dealers, ça ne court pas les rues –, certaines répliques se veulent piquantes, mais l’ensemble ne fonctionne pas. Heureusement, grâce à la prestance de la dynamique Bernadette Lafont, une mamie qui ne prend pas une ride, le film trouve quand même matière à amuser. Reste un problème. En cette période de rentrée cinéma, Paulette devra lutter contre des sorties ciné poids lourds (le dernier Tarantino ou encore le dernier Spielberg), et peinera peut-être à trouver son public. Bonne chance mamie !

 

Ariane Riou

[embedplusvideo height="281" width="450" standard="http://www.youtube.com/v/kIiKyXJQsCg?fs=1" vars="ytid=kIiKyXJQsCg&width=450&height=281&start=&stop=&rs=w&hd=0&autoplay=0&react=1&chapters=&notes=" id="ep6675" /]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.