Molière prend les armes

Full-Metal-Moliere-CopieSi vous n’avez rien à faire le vendredi 13 mars prochain, nous ne saurions que trop vous conseiller de vous rendre à la Comédie de Toulouse à 21h30 pour y voir Full Metal Molière, pièce de théâtre géniale qui doit sa renommée à son succès depuis plusieurs années au Festival d’Avignon.

 

Full Metal Molière c’est un univers et une pièce unique en son genre, porté par trois comédiens qui ne le sont pas moins. La comédie et le rire en sont les maitres mots à travers un univers déjanté et décalé qui place au centre de l’intrigue l’humour absurde et cynique. Le pitch : deux comédiens ratés prennent en otage les spectateurs que nous sommes afin de nous infliger une version plutôt fade du malade imaginaire de Molière. Leur duo vacille peu à peu dans un imbroglio d’une drôlerie évidente, tandis qu’un troisième personnage vient se mêler à des scènes de plus en plus causasses.

 

Pourquoi le choix d’une pièce qui s’apparente être un véritable OVNI dans le paysage du genre ? Comme le disent eux-mêmes les auteurs : « Ce qu’il manque au spectacle vivant, c’est l’intemporalité. Comment rendre une pièce comique aussi efficace dans le temps qu’un film des Monthy Python ou qu’un sketch d’Albert Dupontel ?Nous avons tous deux été longtemps déçus par les sujets abordés dans les comédies populaires, l’actualité vieillit mal, c’est son concept même. Seuls les sujets profonds peuvent passer les années en amusant toujours autant. La difficulté a été d’aborder notre profession avec décalage, sans tomber dans le piège de la dérision systématique et gaguesque des acteurs ratés.»

La pièce est portée de bout en bout par trois personnages aux univers et talents aussi variés que complémentaires : Bruno Hausler (Opération 118-318, Astérix au service de sa majesté), Sébastien Chartier (Piège à Matignon, Ben Hur La Parodie) et Pierre-Emmanuel Barré (Pierre-Emmanuel Barré est un Sale con, chroniqueur sur France Inter et dans La Nouvelle Édition sur Canal+). La mise en scène est confiée à Patrick Mazet (Mamma Mia, Cabaret) qui concède : « Sur cette pièce, il a fallu donner une cohérence à l’incohérence d’une réalité désespérante pour ces trois personnages hauts en couleur. Je me suis beaucoup appuyé sur l’originalité et la personnalité de Bruno, Pierre et Sébastien en travaillant sur la précision. Full Metal Molière est au théâtre ce que Metallica est au bal musette. »

Le résultat est un cocktail détonnant dans lequel on se plait à la fois à rire des malheurs de ces deux braqueurs amateurs et où l’on se prend presque à vouloir qu’ils réussissent leur coup. Le duo entre Pierre-Emmanuel Barré et Bruno Hausler est d’une justesse implacable, tant leur univers absurde et l’humour décalé et sanglant dans lequel ils excellent, amuse le spectateur en le prenant toujours au dépourvu. L’apport énergétique de Sébastien Chartier au milieu de ce duo improbable amène une touche de folie géniale qui fait basculer la pièce du loufoque vers un hilarant n’importe quoi.

Bien plus qu’un simple divertissement, Full Metal Molière abordera parfois sous la forme de la satyre des thèmes comme la publicité, un réquisitoire contre le monde théâtral ou l’univers non moins riche de Michel Sardou.

 

Full Metal Molière, avec Pierre-Emmanuel Barré, Sébastien Chartier et Bruno Hausler. Vendredi 13 mars à 21h30, La Comédie de Toulouse. Tarifs : 20/25€.

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.