L’interview décalée Stef (du duo Stef et Jim)

Le rire est le propre de l’Homme… Et plus particulièrement celui de Stef et Jim. Ce duo d’humoristes, originaire d’Albi, se produit en ce moment au cabaret «Ô Toulouse» (les 3, 10 et 24 novembre), après avoir foulé les planches du Comedy Club et du Moulin Rouge. Toujours prêts à rire de tout, et surtout d’eux-mêmes, ils n’hésitent pas à improviser et à se mettre en situation périlleuse, la preuve… Stef répond à l’interview décalée du Journal Toulousain.

 

Quel est votre plus beau souvenir d’enfance ?

Ma naissance… Parce que j’ai une très bonne mémoire.

 

Votre plus grosse gaffe ?

… Ma naissance parce que j’ai commencé très tôt !

 

Votre plus grande peur ?

C’est Jimmy ! Il fait des choses, sur scène, qui me font très peur. Il part dans des improvisations complètement farfelues… Mais qui me font toujours autant rire !

 

Quel a été le pire moment que vous ayez vécu sur scène ?

Quand Jimmy est arrivé en retard pour le début d’un de nos spectacles. J’ai dû commencer tout seul et ça n’a pas été simple !

 

Votre plus belle expérience ?

La première fois que «Stef et Jim» sont montés sur scène et qu’on a compris qu’il se passait quelque chose, que nous devions faire un truc ensemble. C’était à Albi en 1998, où nous faisions tous les deux une prestation individuelle dans un festival. Jimmy a eu un problème technique et nous avons dû improviser un sketch en duo… C’est finalement devenu notre premier sketch que l’on a intitulé «le cartoon».

 

Votre plus gros fou rire sur scène ?

Avec Jimmy, les fous rires s’enchaînent et sont toujours plus importants que les précédents. Je ne peux pas en choisir qu’un. Nous improvisons beaucoup et arrivons encore à nous faire beaucoup rire… C’est le pied à chaque fois !

 

«Le générique de Morandini, j’ai du mal !»

 

Et dans la vie ?

Quand j’ai écouté le dernier single de Lorie…

 

Quelle est votre émission TV préférée ?

Je suis un nostalgique, alors je vais dire «Nulle part ailleurs».

 

Et celle que vous détestez ?

Dès que j’entends le générique de Jean-Marc Morandini, j’ai du mal !

 

Qu’est-ce qui vous fait rire ?

L’autodérision.

 

Quel est votre péché mignon ?

L’autodérision…

 

Propos recueillis par Séverine Sarrat



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.