L’art contemporain branché en local

Multiprise - Couv

Renouveau. Le magazine Multiprise, catalogue d’art contemporain diffusé en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées est de nouveau disponible dans les librairies et musées, avec un format annuel inédit. Retour sur cette revue décalée, qui se veut être un lien entre la scène culturelle locale et le public.

Par Antoine Vergnaud

 

Jusqu’alors, Multiprise, qui existe depuis 11 ans, était publié trois à quatre fois par an et traitait de l’actualité en matière d’art contemporain. En 2016, nouvelle donne : « On est passé cette année sur un format annuel, c’est un catalogue intemporel de 140 pages qui présente plus d’une vingtaine d’artistes et leurs œuvres », annonce Philippe Pitet, responsable de publication de la revue. Ainsi, le 31e numéro du magazine Multiprise a été publié le 14 avril dernier, alors que le prochain numéro devrait sortir « d’ici avril ou mai 2017 », précise le plasticien de formation, diplômé des Beaux-Arts de Liège.

Au 32 rue des Jumeaux, la rédaction, composée d’une vingtaine de personnes, et dirigée par William Gourdin, Thomas Deudé et Fabien Cano, occupe les lieux avec l’association TA (collectif d’artistes indépendants rassemblant sous un même toit rédaction, atelier, studio son), et en particulier l’atelier TA, où étaient exposées jusqu’au 24 avril les œuvres de certains artistes figurant dans la dernière revue Multiprise.

« On veut faire voir qu’on n’est pas dans des ghettos »

Et c’est tout là l’esprit du catalogue : « on veut faire voir qu’on n’est pas dans des ghettos, qu’on est là. On veut inciter les rencontres entre le public et les artistes », indique Philippe Pitet, également président de l’association TA. Dans ce but, la revue vise un lectorat très large avec un contenu « pas très conceptuel, surtout visuel », continue-t-il.

Avec l’aide de partenaires (musées, collectif IPN), de la mairie de Toulouse, mais surtout grâce à l’autofinancement en majeure partie, Multiprise est diffusé sur la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Disponible au Château d’eau et au Musée des Abattoirs, par exemple, il « donne la parole aux artisteslocaux, mais aussi du monde entier, sous forme de carnets de voyage, de la Belgique au Brésil », termine Philippe Pitet.

 

Infos pratiques :

Multiprise

TA éditions

32, rue des Jumeaux

Prix : 5€

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.