Jermaine Jackson & David Serero: Un Duo Magique ? Pas seulement…

Un grand événement musical attend les Toulousains avec la venue de Jermaine, membre de la fratrie «Jackson» et son complice du moment David Serero. Entre anecdotes, chansons, projections de films de famille et même de photos inédites, ils retracent sur scène dans un show exceptionnel, toute la saga de la famille Jackson… Ils seront au Casino Théâtre Barrière le 23 janvier. Rencontre avec ces deux stars, aux styles bien différents.

 

David Serero, comment est née cette collaboration avec Jermaine Jackson ?

Je souhaitais faire un spectacle entre un chanteur d’opéra (moi même !) et une pop star. J’en ai parlé à un ami, à Los Angeles, qui connaissait Jermaine Jackson. Ce dernier a accepté de me rencontrer. Entre temps j’avais pris plaisir à lire son livre autobiographique : «You are not alone». Lors de notre premier entretien, le feeling est bien passé entre nous. Je lui ai donc parlé de mon projet. Puis en entendant la voix de Jermaine, j’ai retrouvé en lui un air à la «Nat King Cole». Et l’inspiration est venue, avec un combiné de trois éléments : La rencontre Opéra/pop, raconter l’histoire des Jackson et bien sûr interpréter des titres des Jackson Five, tels que Abc, I want you back, I’ll be there, etc…

 

A Toulouse, à travers cette comédie musicale, qu’allons-nous vraiment découvrir ?

D.S : Des photos inédites, des vidéos, etc… Tout ce que vous avez toujours voulu connaître sur la famille Jackson. Ce qui m’intéressait n’était pas de raconter ce qu’on peut trouver assez facilement sur internet. Mais plutôt d’avoir le récit d’un des protagonistes de la saga Jackson. C’est bien plus qu’un simple concert mais un véritable voyage dans l’univers le plus passionnant de la musique mondiale : Les Jackson !

 

De votre côté, Jermaine Jackson, comment ce nouvel opus a-t-il vu le jour ?

Lors d’une rencontre inédite avec David, ce dernier m’a présenté son projet. Un ensemble qui englobait un album à deux voix et ce spectacle. Il a pensé reconnaître chez moi une «voix» pour chanter ce répertoire et me l’a proposé. En fait, entre nous, je n’ai pas eu mon mot à dire. Oui, il me l’a imposé! (rires)

Vous savez, durant mon enfance au sein des «Jackson Five», mes frères chantaient tout le temps des chansons dites « rapides », alors que moi je m’exprimais, le plus souvent, sur des ballades. Pourtant, je connaissais déjà ces standards que j’avais appris sur les albums d’Andy Williams, Barbra Streisand, Frank Sinatra… Vous imaginez ces voix… En fait et entre nous, c’est un album que j’ai toujours rêvé de faire, mais sans l’oser vraiment. Et David a réalisé, ce rêve fou.

 

Cela fait vingt ans que vous n’aviez pas enregistré d’album. Qu’est-ce que cela procure comme sensation, de retourner en studio ?

Je n’ai jamais vraiment arrêté d’enregistrer, notamment des duos et bien entendu des singles. Mais il est vrai que cet album est, disons-le, mon grand retour. Enregistrer en studio est toujours un exercice passionnant et qui, sans cesse, me procure des sensations nouvelles, uniques. Et pourtant je vous rappelle que j’exerce depuis l’âge de 5 ans.

 

Qu’est-ce qui a décidé le titre de votre album « I wish you love » ?

C’est encore David qui a choisi ce titre. Car pour lui, il reflétait le message que ma famille et moi-même avons toujours voulu donner, à travers l’ensemble de nos créations. A savoir : l’amour pour tous !

 

Votre opus est dans un registre « Jazz ». Pourquoi ce changement de style musical ?

Vous savez, j’ai pour habitude, comme un besoin d’équilibre artistique intérieur, d’écouter tout style de musique, même du classique. Cet album me tient particulièrement à cœur, car il exprime ce que j’ai trop longtemps gardé au fond de moi, que je désirais exprimer. Le moment est venu et David l’a compris… Mais, cela n’empêche pas que j’aime toujours autant la pop !

 

On vous a connu comme un chanteur pop justement et à présent vous collaborez avec un baryton. C’est une alliance surprenante…

David a une voix très puissante, que j’affectionne. Puis j’aime quand il chante en voix de tête. C’est un artiste très créatif et à nous deux, je pense que nous faisons un bel ensemble, car nous nous complétons. Au-delà de tout ça, c’est un boute-en-train rare, qui aime rire et j’aime beaucoup travailler avec lui.

 

Vous avez publié un livre «you’re not alone», puis une comédie musicale retraçant votre parcours. Quel besoin vous habite encore, pour vouloir, en permanence, raconter l’histoire de votre famille ?

Un besoin de rétablir simplement la vérité. Beaucoup trop de choses fausses ont été dites sur ma famille et je me dois de corriger en permanence, de défendre ce nom. De plus, parler de ma famille et chanter la musique des «Jackson Five» et celles de Michael, c’est un patrimoine culturel à défendre. Une façon aussi de soigner les blessures personnelles, comme surtout la perte de mon petit frère. Il ne se passe pas un seul jour où je ne pense pas à Michael…

 

Dans votre livre, «Vérité», il était donc nécessaire voire incontournable, pour vous, de donner votre version des faits tragiques qui ont touché votre famille ?

Oui, bien entendu, sauf que ce n’est pas «MA» version mais «LA vérité». Vous savez, avec mes frères, dès notre plus jeune âge nous partagions des lits superposés. Et nous ne nous sommes jamais quittés. Je suis donc le mieux placé pour parler de nous, vous ne trouvez pas ? J’ai vécu toute cette histoire aux premières loges. Mon livre exprime bien «La Vérité», c’est le minimum que je devais à mon frère…

 

Jermaine Jackson, vous serez le 23 janvier au Casino Théâtre Barrière de Toulouse. Vos fans toulousains, vont, à n’en pas douter, vivre un moment rare quasi unique dans la chanson mondiale et le spectacle tout court. Avez-vous un mot de plus à ajouter pour les «conditionner»?

Je veux leur dire que je suis, comme toujours, impatient de les retrouver et je vous garantis que nous allons passer un très bon moment ensemble ! C’est la première fois que je vais chanter à Toulouse. Entre nous j’espère avoir le temps de faire un peu de tourisme et de goûter quelques spécialités du coin…

 

Propos recueillis par Elsa Nardari



UN COMMENTAIRE SUR Jermaine Jackson & David Serero: Un Duo Magique ? Pas seulement…

  1. Jean dit :

    Belle interview que je viens de decouvrir. J’ai eu le plaisir de voir ce tres beau spectacle de Jermaine Jackson et du baryton David Serero. C’etait une tres belle soirée tres emouvante et tres divertisante dont je garde le plus beau souvenir. Ils ont rendu un tres bel hommage également aux victimes de Toulouse. Deux tres beaux artistes. Bravo et merci pour cette belle interview. Bonnes fetes de fin d’année. Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.