Jane For Tea : un premier album jazzy et décalé

Jane for tea

 

De la chanson française pop, blues, rock’n’roll inspirée tout droit des Etats-Unis des 50’s et 60’s. Tel est le créneau du groupe toulousain Jane for Tea dont le premier album est sorti en mai dernier. Au chant et ukulélé, Séverine Lescure, alias Jane. Jean-Pierre Savoldelli, alias J-P, écrit et compose en grande partie les chansons de Jane for Tea. « Je lance les idées brutes et on finalise ensemble », précise J-P.

Les musiques « sont très épurées » et vintage. « Cela s’explique par ma passion pour les instruments anciens. Ma batterie date des années 20 et mon ukulélé des années 30 ! », raconte-t-il. Les textes sont décalés, « je m’amuse avec les mots, les doubles voire les triples sens. » Pas de thèmes de prédilection, et « comme Séverine vient du théâtre, elle peut interpréter tout type de personnages et d’histoires, donc ça peut aller dans tous les sens », se réjouit J-P.

Sur scène, un troisième nom se rajoute au duo : Fonzy, qui joue de la contrebasse et du U-bass. « A trois, avec nos petits instruments, on peut faire du gros son, ce qui surprend souvent les gens », remarque le musicien. Le groupe a commencé à faire connaître l’album pendant l’été sur les scènes de quelques festivals (dont 31 notes d’été), mais la vraie promotion commencera à la rentrée. Dans toute la France et à l’étranger. « On a envie d’aller de plus en plus à Paris, et de retourner en Angleterre où on a été très bien accueilli », projette J-P.

D’ailleurs le nom « Jane for Tea » a son côté « so british ». On imagine Jane, la désordonnée, souvent comparée au Rita Mitsouko, arriver dans un petit salon de thé… Voilà l’univers du groupe : mettre un grain de folie dans l’ordre établi.

 

Découvrez “Sweety” by Jane for Tea

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.