Incident au «Printemps de Septembre»: Une œuvre blasphématoire ?

Le «Printemps de Septembre» est l’un des événements culturels majeurs de notre ville. Malheureusement pour les organisateurs, il aura été cette année entaché d’un événement regrettable, mais qui a le mérite de révéler les tensions actuelles. Petit rappel des faits : L’artiste marocain Mounir Fatmi présentait son œuvre «Technologia», une projection au sol (au niveau du Pont Neuf) de versets du Coran. Plusieurs membres de la communauté musulmane ont jugé la manifestation blasphématoire car les passants foulaient (involontairement) du coup, les paroles du prophète, et ont organisé une manifestation. C’est durant le déroulement de cette dernière que tout a basculé. Une jeune femme traversait le Pont Neuf au même moment et a ainsi déclenché un mouvement d’hostilité à son égard. Elle aurait été alors prise à partie, bousculée et giflée. Nous nous sommes procurés ce que l’on appelle dans le jargon policier un «télégramme» ; en décodé un rapport d’intervention, transmis par les policiers toulousains à leur état-major parisien : «… Voyant les forces de l’ordre arriver, au moyen de téléphones portables, les protagonistes sollicitent des renforts pour faire cesser ces diffusions blasphématoires. Plusieurs jeunes arrivent alors des cités voisines. Une réelle tension s’installe entre les opposants et les forces de Police…» Ce rapport démontre clairement comment les tensions qui existent dans les cités toulousaines sont venues troubler une fête culturelle. Plus étrange dans ce «télégramme», le fait que «l’auteur des coups n’est pas interpellé dans un souci d’apaisement.» Depuis la victime a décidé de déposer plainte. Un drame qui en dit décidément beaucoup sur les maux de notre société actuelle avec pour résultats : Un artiste qui a vu son œuvre retirée sous la pression et une manifestation troublée par l’événement.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.