Emmanuel Djob Enregistre son album à Toulouse

Découvert dans l’émission « The Voice », Emmanuel Djob a marqué les esprits avec son interprétation de « Georgia on my Mind » de Ray Charles, lors des auditions à l’aveugle. Eliminé en demi-finale, depuis, ce chanteur hors-pair a fait du chemin. Malgré son emploi du temps chargé, il prend le temps de nous recevoir dans un studio d’enregistrement basé à Toulouse. Rencontre.

 

Emmanuel Djob, le public vous a connu au travers de l’émission « The Voice », mais avant cela, quel a été votre parcours ?

Pour faire court, je vais parler de mon parcours musical en France. J’ai commencé par un projet qui a vu le jour à Toulouse. Il porte le nom de « Black and White Xperience». Sans nous jeter des fleurs, nous étions l’un des plus grands groupes de gospel contemporain en France. Nous avons écumé les scènes de France, d’Afrique ainsi que le Canada dans les années 90 jusqu’au début des années 2000. Mais nous avons dû nous arrêter, le gospel ne trouvant pas de producteurs suffisamment intéressés et audacieux pour le mettre à la place qu’il mérite. Chacun des membres du groupe s’est attelé à des démarches plus personnelles. Dans mon cas, suite à cette expérience, j’ai participé à de nouveaux projets dont des écrits pour des chorales de gospel amateurs… Depuis quatre ans, j’ai décidé de penser à moi, à ma carrière, ce qui m’a amené à The Voice.

Justement, quelles ont été vos motivations pour participer à ce télé-crochet ?

C’est peut-être prétentieux mais c’est « The Voice » qui est venu à moi. Il y a des gens dans l’équipe de casting qui me connaissaient. Ces derniers étaient convaincus que j’avais ma place dans cette émission. Cette aventure m’a permis d’aller plus loin dans mon choix fait trois ans auparavant concernant ma carrière solo.

 

Vous êtes sur Toulouse afin d’enregistrer votre prochain album. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Cet album est né de mon désir ainsi que de la volonté d’un producteur. Nous nous sommes entourés d’une équipe de production. Tout cela nous a menés à un album avec certaines interrogations : Quelle serait sa teneur ? Est-ce qu’il doit rebondir sur The Voice ? Il est le trait d’union entre ce que j’étais avant l’émission, pendant et ce que je suis maintenant. Nous nous sommes donné un délai très court et la sortie est prévue début octobre.

 

Cet album est un clin d’œil à Ray Charles ?

Cela a été évoqué forcément. On m’a fortement identifié à Ray Charles suite à mon audition à l’aveugle où j’ai interprété « Georgia on my Mind ». Je le considère comme l’un de mes pères spirituels en matière de musique. Même si je m’y prends du mieux du monde, je ne ferai jamais aussi bien du Ray Charles que Ray Charles lui-même. Il faudrait que j’arrive à faire « du Emmanuel DJob » qui rend hommage à l’un de ses maîtres…

Propos recueillis par Elsa Nardari

 Retrouvez notre WebTV exclusive avec Emmanuel Djob à partir du lundi 24 juin sur le site du Journal Toulousain

 





UN COMMENTAIRE SUR Emmanuel Djob Enregistre son album à Toulouse

  1. FABIE dit :

    Comme la plupart des gens , j’ai rencontré Emmanuel Djob sur l’émission the Voice.
    Tombée sous le charme d’un personnage immensément charismatique, véhiculant des émotions au delà des mots, j’ai eu le grand bonheur d’assister hier soir à son concert au Palais des Congrès à Mazamet.
    En devant de scène, s’était magique…
    Je souhaite de tout coeur que ce futur album fasse un carton, car il le mérite vraiment…
    Dans l’interview, il parle de l’âge : je pense que s’est justement ce vécu qu’on ressent et qui nous fait vibrer
    Alors Emmanuel, Bonne chance and Freedom
    Karine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.