Edwin Novotny « A 380 boarding pass pour l’enfer »

Edwin Novotny a mis sa passion pour les avions sur papier. Pour son premier livre « A 380 Boarding pass pour l’enfer » édité aux éditions Edilivre, il propose un roman policier.

 

Originaire de l’Est de la France, Edwin Novotny a fait de sa passion son métier. Il y a quinze ans, il s’installe dans la ville rose pour travailler dans l’industrie aéronautique en tant qu’Ingénieur. C’est lors de différents déplacements professionnels qu’il commence à mettre sur feuille quelques petites histoires : « Lors des diverses escales entre deux avions, l’attente était longue. Pour pallier à ces « temps-morts », je me suis mis à écrire quelques histoires, avant de décider un jour de rassembler tous ces puzzles » nous confie l’auteur. Mais  cet amoureux de littérature et plus particulièrement de polars a aussi une fascination pour les avions depuis sa plus tendre enfance. Un genre et un domaine qu’il va mettre à profit pour constituer son tout premier roman.  Son histoire se déroule à Toulouse et a pour personnages principaux : l’A380, les hommes et les femmes qui l’ont conçu et l’utilisent. Edwin Novotny a participé au développement de l’A380.  Il fait donc découvrir de l’intérieur le monde aéronautique avec une description qui reste « assez fidèle » au travers d’une intrigue policière : « L’histoire est bâtie sur l’actualité récente et sur des hypothèses techniques plausibles. De Toulouse à Moscou, le lecteur découvrira les acteurs du milieu aéronautique d’aujourd’hui, les concepteurs, les clients et les financiers. »

Encouragé par les premiers retours qu’a suscités « A 380 boarding pass pour l’enfer », Edwin Novotny n’a pas l’intention d’arrêter son aventure littéraire dès son premier ouvrage : « L’écriture, est un exercice qui m’a plu. Je travaille d’ores et déjà sur un prochain livre. » Mais cette fois, l’auteur qui doit garder comme toile de fond le constructeur aéronautique, mettra en scène l’A400M.

 

Résumé :

Des membres de l’ETA organisent un attentat afin d’assassiner un magnat de la presse russe : Koursk. Cet homme, puissant et sans scrupules, contrôle de nombreux groupes de presse qu’il utilise pour servir ses intérêts. Il fait fabriquer un Airbus A380 qui va être loué et servir de centre de communication partout dans le monde. Cet avion permettra à des clients de couvrir rapidement tous les événements médiatiques. Koursk a autour de lui une équipe de choc : une assistante, un pilote et surtout son chef de la sécurité, le redoutable Vlakov, un ancien du KGB. Les terroristes veulent assassiner Koursk lors du premier vol commercial de l’avion, à l’aide de missiles sol-air.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.