Dossier festival du jeu : Le mot de l’élue Anne Crayssac

«Le jeu pour partager des valeurs»

Pour Anne Crayssac, adjointe au maire en charge de la jeunesse et des activités culturelles, le jeu est «une activité rassembleuse, où l’âge n’a pas d’importance.» Il permet de développer l’esprit de déduction et la créativité, «Toulouse est membre des villes éducatrices de France, le jeu est intégré dans le projet éducatif de la ville.» Elle met en avant trois enjeux majeurs au développement de la pratique ludique : l’éducation au «vivre ensemble», l’éducation intellectuelle sans contrôle strict, la culture et la création.

Mais le jeu également une façon d’intégrer des éléments fondamentaux du vivre ensemble et des règles. Toulouse est la ville la mieux dotée en France pour le rapport nombre d’habitants/structures de jeu. C’est aussi l’unique ville en France où les ludothèques publiques et associatives travaillent en réseau «à l’inverse des logiques de chapelles» précise Anne Crayssac, qui qualifie les acteurs du jeu de société de pionniers, de «militants du jeu». Toulouse, ville bien équipée en quantité mais aussi en qualité car les acteurs du secteur du jeu de société viennent de signer la charte du réseau des ludothèques toulousaines. L’élue souhaite «irradier la ville de jeux», travailler sur la meilleure répartition des ludothèques sur le territoire de la ville, accompagner les manifestations, diffuser le jeu dans l’espace public en proposant des animations dans les quartiers pour créer du lien social, des relations entre les Toulousains, utiliser et déployer le savoir-faire des ludothécaires dans les événements locaux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.