[Culture] Festival de la bulle revient à Colomiers

TrioimproBD_DSF8587

Illustration. Depuis 29 ans, Colomiers valorise la bande dessinée d’auteur et soutient l’édition indépendante. Du 13 au 15 novembre prochains, son traditionnel festival BD, véritable institution culturelle toulousaine, animera la ville dans une ambiance conviviale et haute en couleurs.

Par Myriam Balavoine

Ce qui fait l’identité du festival BD de Colomiers, c’est son esprit particulier d’ouverture et d’accessibilité. « Pour le vivre depuis 3 ans, ce que je relève du festival est son ouverture à tous les publics. Que l’on soit fou de BD ou que l’on vienne en famille, il y a toujours quelque chose à trouver ! » s’enthousiasme Hélène Picot, chargée de communication à la mairie de Colomiers. Au-delà des codes d’une exposition traditionnelle, l’évènement propose une myriade d’ateliers, ludiques et pédagogiques, d’animations, rencontres, conférences et projections. Pas moins de 10 expositions, 80 éditeurs et 150 auteurs seront accueillis. Un éventail culturel unique à Toulouse, adressé au grand public, sans distinction aucune. Un tarif adulte de 3 euros et la gratuité pour le reste des visiteurs marquent cette volonté d’accessibilité forte et inhérente au festival.

Si ce caractère pédagogique et familial est ancré dans la ligne artistique de la manifestation, il sert particulièrement le but premier du festival : valoriser la bande dessinée d’auteur, soutenir l’édition indépendante et explorer les relations qu’entretient la BD avec les autres arts. « Les rencontres avec les auteurs et éditeurs indépendants sont des éléments essentiels du festival. C’est aussi ce qui en fait l’originalité et l’éthique » explique Hélène Picot. De jeunes illustrateurs y sont à découvrir, notamment à travers le prix découverte décerné tous les ans, mais aussi des auteurs confirmés aux univers bien différents. Spectacles, lectures et matchs d’improvisation ponctueront le week-end, renforçant son caractère festif.

« Un éventail culturel unique à Toulouse »

Ancré dans le paysage culturel de l’agglomération, le festival BD de Colomiers se renouvelle et offre chaque année une nouvelle expérience à ses visiteurs. Associant la Fédération des Associations Columérines, le Cinéma le Central et depuis un an environ la médiathèque centre d’art Pavillon Blanc, l’évènement fait la part belle aux acteurs locaux. Loin de demeurer sur un site unique, des rencontres sont également organisées dans les librairies du centre-ville toulousain Ombres Blanches, Terres de Légendes et Floury Frères. Pour Hélène Picot, aussi en charge de la direction culturelle de Pavillon Blanc, « c’est grâce à toutes ces collaborations que le festival prend de l’ampleur ». Un développement, au-delà de l’aspect artistique, dynamisant pour ce secteur économique spécifique. Rendez-vous majeur de la bande dessinée dans le grand Sud-Ouest, reconnu par les professionnels, le festival attend cette année 12 000 visiteurs.

Et pour que ceux-ci profitent au mieux de la manifestation, le volet médiation est accentué depuis près de 3 ans. « Des visites commentées sont prévues par une équipe de bénévoles, et pour la première fois cette année, des visites en langues des signes ! » précise Helène Picot. De beaux projets et de belles années à venir pour ce festival unique en son genre.

 

Le + : Collaboration internationale

Le visuel 2015 du festival a été réalisé par le dessinateur italien Emiliano Ponzi, qui maitrise parfaitement l’art de l’illustration en conceptualisant le sens des textes qu’il accompagne. Il travaille à la fois pour la presse et la publicité en Italie mais aussi en France, Suisse, Chine et aux Etats-Unis…

 

Infos : Festival BD de Colomiers

Du 13 au 15 novembre 2015

www.bdcolomiers.com



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.