Les feux de la rampe: Ifriqians

Le 10 avril dernier le groupe « Ifriqians » est sorti vainqueur du concert de sélection du tremplin musical « Les Feux de la Rampe ». Ces six musiciens, Martial, Frédéric, Sandra, Olivier, Cyril et Khalid, sauront vous faire voyager et bouger grâce à des rythmes entraînants qui émanent de leur musique « Afro-Maghreb ». Avant de les retrouver début juin pour les demi-finales au Connexion Live, rencontre avec deux membres du groupe, Sandra et Olivier.

 

Comment s’est formé votre groupe ?

Olivier : Nous nous sommes connus via des annonces sur des sites musicaux. Ma rencontre avec Khalid s’est très bien passée et nous jouons ensemble maintenant depuis six ans.

Sandra : J’ai procédé de la même manière qu’Olivier. Le groupe « Ifriqians » a été créé par Khalid, il y a une vingtaine d’années. Nous faisons partie de la deuxième version. Lors de la création d’Ifriqians, il y avait un chanteur, mais pour cette nouvelle version Khalid souhaitait une voix féminine dans le but de changer la « couleur » musicale du groupe. Au-delà de la musique, il y a eu un vrai coup de cœur humain.

 

Pourquoi vous êtes-vous lancés dans cette aventure ?

Olivier : Nous avons envoyé notre dossier lors de la deuxième édition, mais n’avons pas été retenus. Mais il faut dire ce qui est, nous l’avons fait de manière « bâclée ». Nous n’étions pas réellement prêts.

Sandra : Aujourd’hui notre noyau est plus sûr que ce qu’il était. Nous voulons tous aller dans la même direction et donc nous avons retenté notre chance cette année. Puis ce tremplin est une belle opportunité.

 

Comment s’est passé votre set de vingt minutes ?

Olivier : Nous avons joué vingt minutes ? C’était trop court ! (Rires)

Sandra : Très bien mais le temps est passé trop vite. Nous avons profité de chaque minute qui nous a été donnée…

 

Comment allez-vous aborder la prochaine étape ?

Olivier : Nous avons environ un mois et demi avant les demi-finales, cela nous laisse le temps d’affiner les morceaux. Nous sommes encore plus confiants.

Sandra : Bien évidemment nous espérons aller jusqu’au bout, mais jusqu’à présent, nous avons tout gagné…

 

Qu’avez-vous de plus pour remporter ce tremplin ?

Olivier : Notre différence, nous ne sommes pas cantonnés dans un seul style musical.

Sandra : Nous sommes éclectiques, énergiques, notre musique est ethnique. Comme l’a dit Olivier, nous ne sommes pas figés dans un seul genre musical. Nous souhaitons à travers notre musique faire voyager les gens et non les laisser statiques…

 

Propos recueillis par Elsa Nardari

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.